L'OMS annonce l'approbation d'un nouveau vaccin chinois contre l'encéphalite japonaise

La Directrice générale de l’OMS, Margaret Chan. Photo: OMS

9 octobre 2013 – L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a approuvé mercredi un nouveau vaccin contre l'encéphalite japonaise (EJ), qui devrait sauver les vies de nombreux enfants dans les pays en développement.

L'OMS a expliqué que ce vaccin, manufacturé en Chine, viendra s'ajouter à sa liste de médicaments préqualifiés, qui répondent à ses normes en matière de sécurité et d'efficacité. Il s'agit du tout premier vaccin chinois approuvé par l'OMS.

« Le fait que la Chine soit désormais producteur de vaccins de qualité approuvés par l'OMS est une excellente nouvelle, aussi bien pour la protection des enfants contre la l'encéphalite japonaise dans les pays en développement que pour la disponibilité de vaccins en général », se félicite la Directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, dans un communiqué de presse.

« Il ya un potentiel énorme pour la fabrication de vaccins en Chine et nous espérons pouvoir en approuver de plus en plus. Le monde entier en bénéficiera », a-t-elle ajouté.

Le vaccin, à dose unique, peut être administré à des nourrissons et est moins cher que ceux déjà sur le marché. Les agences humanitaires des Nations Unies pourront également se le procurer.

L'encéphalite japonaise est une infection virale transmise par les moustiques qui cause une inflammation du cerveau. Elle est endémique dans certaines régions de la Chine, de la Fédération de Russie et ailleurs en Asie. En l'absence de traitement spécifique contre la maladie, le traitement des symptômes dans un centre de soins est important pour réduire le risque de décès ou d'invalidité.

Le lancement de vaccin a été rendu possible après plusieurs années de collaboration entre l'OMS et les autorités chinoises sur les normes et les réglementations en vigueur pour la production du vaccin.

En mars 2011, l'OMS a annoncé que l'autorité nationale de réglementation pharmaceutique de la Chine et ses institutions affiliées avait respectés les indicateurs de l'OMS pour le bon fonctionnement du système de réglementation des vaccins. Cela a permis aux fabricants d'être éligibles à la préqualification de l'OMS, tant que leurs vaccins respectent les normes de sécurité et de qualité de l'OMS.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Semaine mondiale de la vaccination : l'ONU encourage les parents à faire vacciner leurs enfants

En savoir plus





Coup de projecteur