L'eau, clé du développement durable, selon Ban

Le Secrétaire général Ban Ki-moon à l'ouverture du Sommet de l'eau de 2013 à Budapest, en Hongrie. Photo: ONU/Paulo Filgueiras

8 octobre 2013 – Le Secrétaire général Ban Ki-moon a souligné mardi le rôle primordial de l'eau pour le développement durable, notamment la sécurité alimentaire, les changements climatiques et l'assainissement.

« L'eau est la clé du développement durable. Nous en avons besoin pour la santé, la sécurité alimentaire et le progrès économique », a déclaré M. Ban dans son discours d'ouverture du Sommet de l'eau, qui se tient actuellement à Budapest, en Hongrie. « Pourtant, chaque année apporte son lot de nouvelles pressions ».

Le chef de l'ONU a ainsi rappelé qu'en 2030, près de la moitié de la population mondiale pourrait être confrontée à une pénurie d'eau et que la demande pourrait excéder l'offre de 40%.

« Nous devons trouver une solution au problème de l'utilisation non durable de l'eau. Nous devons user des ressources disponibles de façon équitable et à bon escient, mais nous ne pouvons pas attendre des gouvernements qu'ils surmontent seuls ce défi. Il faut assurer la pleine participation de tous les acteurs, notamment le secteur privé ».

L'agriculture, a relevé M. Ban, est de loin le plus grand consommateur d'eau douce, et il est urgent selon lui de concilier ses exigences avec les besoins domestiques et industriels, notamment pour la production d'énergie.

« Les petits agriculteurs et les géants industriels doivent apprendre à obtenir le plus grand rendement possible avec le moins d'eau possible », a affirmé le Secrétaire général. Cela exige des technologies d'irrigation améliorées et des cultures moins gourmandes en eau et plus résistantes aux changements climatiques.

« Nous devons faire en sorte que l'eau demeure un catalyseur pour la coopération et non une source de conflit entre les communautés et les pays », a déclaré M. Ban.

Le Secrétaire général a présenté trois domaines prioritaires dans lesquelles l'eau est essentielle pour le développement, dont la sécurité alimentaire, le changement climatique mais aussi l'assainissement.

L'eau et l'assainissement sont des aspects importants des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), qui doivent être réalisés en 2015, dans à peine plus de 800 jours, selon l'échéance établie fixée en 2000.

M. Ban a rappelé que si l'objectif d'élargir l'accès à l'eau a été atteint, 780 millions de personnes n'ont toujours pas accès à l'eau potable. Près de 80% des eaux usées dans le monde ne sont pas traitées et près d'un tiers de la population mondiale boivent une eau mauvaise pour leur santé. Davantage de personnes manquent d'installations sanitaires adéquates.

En savoir plus





Coup de projecteur