Un expert de l'ONU appelle le gouvernement du Soudan à libérer des manifestants

L’Expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme au Soudan, Mashood Adebayo Baderin. Photo: ONU/Albert González Farran

3 octobre 2013 – L'expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme au Soudan, Mashood Adebayo Baderin, a exprimé jeudi sa préoccupation devant les nombreuses arrestations et placements en détention de manifestants, concomitante à la censure des médias dans ce pays.

Selon le Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme, pas moins de 800 manifestants, dont des membres de partis d'opposition, ainsi que des journalistes, ont été arrêtés lors de manifestations contre la réduction des subventions aux carburants. Une cinquantaine de personnes auraient été tuées par les forces de sécurité.

« J'exhorte le gouvernement soudanais soit à émettre des chefs d'inculpation vérifiables, soit à les libérer immédiatement », déclare un communiqué de presse M. Baderin. « Le gouvernement doit également veiller à ce que les détenus aient accès à des avocats et bénéficient de visites familiales et de soins de santé ».

L'expert a également appelé les autorités à mettre fin à la censure contre les médias et à garantir les libertés fondamentales, dont le droit de manifester de façon pacifique.

« Le droit international comme la constitution soudanaise garantissent aux civils la liberté de manifester de façon pacifique et le gouvernement du Soudan a l'obligation de s'y conformer », a affirmé M. Baderin.

Ces manifestations ont débuté la semaine dernière dans l'état de Gezira, situé au centre du pays, et se sont propagées dans d'autres régions, notamment Khartoum, Omdurman, le Darfour et l'est du Soudan. Des affrontements violents entre manifestants et forces de l'ordre ont notamment éclaté dans la capitale Khartoum.

« Je condamne fermement le recours à la violence contre des manifestants pacifiques et la destruction de biens publics. J'exhorte aussi bien le gouvernement que les manifestants à s'abstenir de toute forme de violence », a insisté l'expert, en appelant les autorités à ouvrir des enquêtes « rapides, approfondies et impartiales » sur les incidents et à faire traduire les auteurs en justice.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Droits de l'homme au Soudan: des défis majeurs subsistent en dépit des améliorations, dit un expert de l'ONU

En savoir plus





Coup de projecteur