RDC : la MONUSCO préoccupée par le sort des civils déplacés en Ituri

Des membres des forces spéciales tanzaniennes de la Brigade d'intervention de la MONUSCO, déployées dans le Nord-Kivu. Photo: MONUSCO/Sylvain Liechti

2 octobre 2013 – La Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) a indiqué mercredi que la situation dans la Province Orientale, située dans le nord-est de la RDC, reste tendue, et qu'un nombre important de civils supplémentaires ont été contraints de se déplacer.

« La MONUSCO exprime sa préoccupation devant les combats entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et le Front de Résistance Patriotique de l'Ituri (FRPI) », a précisé le porte-parole de l'ONU lors d'un point de presse à New York.

Les combats font rage dans le district de l'Ituri, contraignant à la fuite de nombreux habitants du sud du territoire d'Irumu, notamment des villes d'Aveba, Bogoro, Gety, Songolo et Tchekele.

La MONUSCO est également préoccupée par la situation à Pinga, au Nord-Kivu, où une de ses patrouilles a été attaquée hier, a indiqué le porte-parole.

Toutefois, 70 combattants Maï-Maï se sont rendus récemment à la MONUSCO, tandis que la Mission a aidé à libérer six civils détenus par d'autres combattants Maï-Maï, près de Pinga.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La MONUSCO préoccupée par l'évasion de la prison de Bukavu de deux militaires condamnés

En savoir plus





Coup de projecteur