RDC : Ban déplore la mort d'un soldat de la paix de la MONUSCO

Des membres des forces spéciales tanzaniennes de la Brigade d'intervention de la MONUSCO, déployées dans le Nord-Kivu. Photo: MONUSCO/Sylvain Liechti

27 septembre 2013 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a fait part vendredi, par l'intermédiaire de son porte-parole, de sa tristesse à l'annonce de la mort d'un Casque bleu de la Mission des Nations Unies de stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).

Le soldat de la paix du contingent tanzanien a succombé à ses blessures après un incident, en août dernier, lors d'affrontements dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

« Le Casque bleu a été blessé alors que le M23 effectuait des tirs d'artillerie contre une position de l'ONU, près des hauteurs de Kibati, à 15 kilomètres au nord de Goma », précise le Secrétaire général, ajoutant qu'il s'agit là du deuxième soldat de la paix tanzanien à trouver la mort suite à cette attaque.

Le Mouvement du 23 mars (M23) est issu du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), une rébellion qui avait signé un accord de paix avec le gouvernement congolais en mars 2009. Les rebelles du CNDP ont été intégrés dans l'armée congolaise avant qu'ils ne se mutinent et ne fassent sécession en avril 2012 au Nord-Kivu. Ils réclamaient dans un premier temps l'amélioration de leurs conditions de vie, puis la pleine application de l'accord de mars 2009, avant de remettre en cause la légitimité des autorités congolaises. En novembre 2012, ils se sont emparés de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, avant de s'en retirer. Ils continuent de mener des opérations militaires dans la région.

Condamnant fermement les meurtres et les blessures dont sont victimes les Casques bleus de la MONUSCO, Ban Ki-moon a présenté ses sincères condoléances aux familles des victimes et au gouvernement de la République unie de Tanzanie.

« L'ONU reste déterminée à prendre toutes les mesures nécessaires, conformément à la résolution 2098 (2013) du Conseil de sécurité pour protéger les civils dans l'est de la République démocratique du Congo », a affirmé en conclusion le Secrétaire général.


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC : le Secrétaire général condamne le meurtre d'un Casque bleu de la MONUSCO

En savoir plus





Coup de projecteur