Philippines : les affrontements dans la ville de Zamboanga dégénèrent en crise humanitaire, prévient l'OCHA

25 septembre 2013 – Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a prévenu mercredi que la situation dans la ville philippine de Zamboanga est devenue une crise humanitaire, avec des dizaines de milliers de personnes déplacées par la force.

« Nous sommes de plus en plus inquiets devant la dégradation de la situation et les besoins croissants des personnes victimes des violences », a déclaré le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies aux Philippines, Luiza Carvalho. « Nous sommes particulièrement inquiets pour les personnes les plus vulnérables, au premier chef les femmes et les enfants ».

Plus tôt ce mois, des affrontements armés ont éclaté entre les forces gouvernementales et des groupes armés dans la ville de Zamboanga. Près de 132 personnes sont mortes et, selon les estimations de l'OCHA, environ 158.000 autres ont été touchées par les violences et plus de 10.000 maisons ont été détruites. En outre, plus de 109.000 personnes ont été déplacées dans la ville de Zamboanga, près de 19.000 rien que dans la province de Basilan.

Près de 70.000 personnes sont actuellement hébergées dans le stade municipal de Zamboanga dans des conditions de promiscuité préoccupante. L'OCHA a prévenu des risques considérables d'épidémie et des besoins alimentaires considérables, alors que l'eau potable, les services de santé, les abris et les articles de première nécessité font cruellement défaut.

« Nous accordons une attention particulière à une distribution impartiale de l'aide, afin de répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables, y compris en dehors des centres d'évacuation », a précisé Mme Carvalho.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Philippines : l'ONU appelle à la fin de la violence et demande l'ouverture d'un corridor humanitaire

En savoir plus





Coup de projecteur