Ban appelle dirigeants politiques et chefs d'entreprise à un dernier effort pour réaliser les OMD

La réduction des taux de mortalité infantile est l’un des huit Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Photo: Banque mondiale/Nahuel Berger

23 septembre 2013 – À 800 jours seulement de la date-butoir du programme de lutte contre la pauvreté le plus ambitieux de l'histoire, le Secrétaire général Ban Ki-moon a réuni lundi au Siège de l'ONU dirigeants politiques, chefs d'entreprise et représentants de la société civile pour donner une impulsion finale à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Adoptés lors du Sommet du Millénaire de 2000, avec 2015 pour date-butoir, les huit OMD comprennent l'éradication de l'extrême pauvreté et de la faim, l'accès à l'éducation primaire pour tous, la promotion de l'égalité entre les sexes et l'autonomisation des femmes, l'amélioration de l'accès à la santé maternelle et la réduction de la mortalité infantile, le respect de l'environnement, la lutte contre la pandémie de VIH/sida et la mise en œuvre d'un partenariat mondial pour le développement.

Tout en saluant les progrès accomplis dans la réalisation de ces OMD, le chef de l'ONU a cependant reconnu que « cette expérience audacieuse a contribué à l'une des avancées les plus significatives que le monde aie connu sur plan du bien-être de l'être humain ».

« Treize ans plus tard, je suis heureux d'annoncer que la réalisation des Objectifs dans de nombreux pays et régions du monde est à portée de main. La pauvreté a fortement reculé, la santé a commencé de s'améliorer et l'alphabétisation est montée en flèche. Ce qui semblait, il y a peu, fantaisiste et naïf pour certains, est désormais devenu réalisable », s'est félicité le Secrétaire général.

Un financement supplémentaire de près de 800 millions de dollars a notamment été annoncé lors de la réunion d'aujourd'hui, formellement intitulée « Succès des OMD: Accélérer l'action, Initier des partenariats pour avoir un impact ».

Conscient du retard à combler, M. Ban a cependant déclaré que « le succès est à portée de main, parce que les personnes qui ont travaillé ensemble partout dans le monde ont prouvé que des changements importants sont possibles dans des délais très courts. »

Le Secrétaire général a exhorté les participants, qui outre des chefs d'état et de gouvernement, comprennent également le Président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, des dirigeants d'entreprise et les chefs des agences spécialisées des Nations Unies, à tirer les leçons des succès comme des échecs dans le but d'intensifier leurs efforts au cours des « deux précieuses années restantes ».

M. Jim a annoncé pour sa part que le Groupe de la Banque mondiale avait pour ambition de débloquer au moins 700 millions de dollars, d'ici à la fin de 2015, en faveur des pays en développement pour leur permettre d'atteindre les OMD relatifs aux femmes et la santé des enfants. Ce financement a été obtenu à l'aide de nouveaux fonds en provenance de l'Association internationale de développement (AID), du fonds du Groupe pour les pays les plus pauvres, dédié à des projets pilotes en matière de reproduction, maternité et santé des enfants.

Un second nouvel engagement financier notable a également été annoncé par la Fondation IKEA, le géant suédois du meubles et des appareils ménagers, qui a promis l'allocation de 80 millions de dollars au cours des cinq prochaines années, afin de financer les programmes du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) destinés à l'amélioration de la survie des enfants, de l'éducation et de la protection en Inde.

Tout en soulignant le potentiel incroyable de l'Afrique, les chefs d'entreprise africains présents lors de la réunion ont quant à eux insisté sur l'importance des partenaires non traditionnels dans la mobilisation de compétences et de ressources supplémentaires pour cette région du monde, nécessitant des efforts accrus pour stimuler la réalisation des OMD.

Cette réunion, qui se déroule en marge du débat général de l'Assemblée générale des Nations Unies, s'inscrit dans le cadre d'une manifestation spéciale de l'Assemblée, prévue mercredi pour l'examen des actions restant à accomplir en vue de respecter l'échéance des OMD de 2015. Ces deux événements ouvrent la voie à un processus visant à faire en sorte que l'ONU, les gouvernements, la société civile, le secteur privé et les citoyens du monde entier œuvrent de concert à l'élaboration d'un programme de développement durable post-2015.

« L'heure des bonds en avant nécessaires pour réaliser les OMD est venue », a lancé M. Ban, en insistant notamment sur la construction de partenariats hétérogènes comme vecteurs de succès.

« Qu'il s'agisse de la santé, de la sécurité alimentaire, de l'énergie, de l'éducation, de l'assainissement ou de l'innovation, l'ONU est plus efficace lorsqu'elle fédère l'ensemble des acteurs concernés », a insisté en conclusion le Secrétaire général.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban appelle les chefs d'entreprise du monde entier à relever le défi du développement durable

En savoir plus





Coup de projecteur