La FAO et le PAM demandent un soutien immédiat pour répondre à la crise alimentaire dans le nord du Mali

De l’huile de cuisine et de la nourriture sont remis à des personnes déplacées dans le nord du Mali, dans le refuge de Mopti. PNUD/Nicolas Meulders

23 septembre 2013 – L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont appelé lundi au renforcement immédiat de l'aide alimentaire dans le nord du Mali, à l'issue d'une mission d'évaluation commune menée avec le gouvernement de pays.

Dans cette région, trois ménages sur quatre sont actuellement en situation d'insécurité alimentaire et dépendent e l'aide humanitaire, a conclu la mission. Les populations les plus vulnérables, qui représentent environ 1,3 million de personnes, ont peu de chance de retrouver une vie normale, alors qu'elles subissent encore le double fardeau des séquelles du récent conflit et de la crise alimentaire et nutritionnelle provoquée par de faibles précipitations.

« Le retour des personnes déplacées et des réfugiés fait peser une pression supplémentaire sur des ressources déjà limitées et le nombre de personnes ayant besoin d'assistance risque de croître », indique un communiqué de presse du PAM.

La disparition progressive du bétail au cours des derniers mois a eu un impact considérable sur les moyens de subsistance de la communauté agropastorale locale. Les effets combinés de la crise alimentaire et de la situation sécuritaire ont compromis leurs chances de relèvement. En dépit d'un redémarrage timide de l'économie locale dans le nord du pays et de la mobilisation des organisations humanitaires, nombre d'agriculteurs n'ont pu se procurer semences ni engrais, ce qui les rend dépendants de l'assistance extérieure.

Afin de renforcer ses opérations jusqu'au terme de la période de soudure, en particulier auprès des enfants et des femmes enceintes ou qui allaitent, le PAM demande 67 millions de dollars.

De son côté, la FAO a lancé un appel d'un montant de 12 millions de dollars pour permettre aux familles vulnérables de recouvrir ses moyens de subsistance. L'assistance prêtée jusqu'à fin 2013 consiste principalement en une distribution d'intrants agricoles, de produits vétérinaires et d'équipements de pêche pour 420.000 personnes.

Une évaluation de la sécurité alimentaire dans le sud du Mali est en cours.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Crise alimentaire dans le nord du Mali : l'UNICEF tire la sonnette d'alarme

En savoir plus





Coup de projecteur