Ban et le chef de la Ligue des États arabes réaffirment la nécessité de trouver une solution politique en Syrie

Ban Ki-moon et le chef de la Ligue des Etats arabes, Nabil Elaraby. Photo: ONU/Rick Bajornas

22 septembre 2013 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a réitéré dimanche la nécessité d'arriver à une solution politique pour mettre fin au conflit en Syrie, lors d'une réunion avec le chef de la Ligue des États arabes, Nabil Elaraby, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

« Ils ont souligné la nécessité de mettre fin à l'effusion de sang en Syrie dès que possible, et de répondre aux besoins humanitaires considérables dans le pays", a affirmé le bureau du porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.

Plus de 100.000 personnes sont mortes, 4,25 millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays, et au moins deux millions de Syriens ont dû fuir leur pays depuis le début du conflit en mars 2011.

M. Ban et le Représentant spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue des États arabes, Lakhdar Brahimi, ont appelé à plusieurs reprises une solution politique au conflit par un accord global entre le gouvernement et les groupes d'opposition pour la mise en œuvre du communiqué de Genève du 30 juin 2012.

Le conflit en Syrie sera parmi les principaux sujets de discussion lors du débat annuel de haut niveau de l'Assemblée générale, qui commence mardi.

Lors de la réunion d'aujourd'hui, M. Ban et M. Elaraby ont également discuté de la situation en Libye, ainsi que le processus de paix au Moyen-Orient.

Selon son porte-parole, M. Ban a salué les progrès et réaffirmé l'importance du renforcement de la collaboration entre l'ONU et la Ligue arabe.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU tire la sonnette d'alarme devant la détérioration de la situation humanitaire en Syrie

En savoir plus





Coup de projecteur