L'ONU et l'Union africaine font front commun pour protéger les enfants piégés par les conflits armés

Des enfants sur les lignes de front dans la province du Katanga, en République démocratique du Congo (RDC). Photo: OCHA/Gemma Cortes

19 septembre 2013 – Les Nations Unies et l'Union africaine ont convenu de renforcer la protection des enfants touchés par les conflits en Afrique, où en dépit de progrès, de graves violations des droits de l'enfant, notamment l'enrôlement de mineurs dans des conflits armés, se poursuit.

« Alors que l'Union africaine joue un rôle de plus en plus important dans la médiation sur le continent et les opérations de maintien de la paix, il est devenu indispensable de renforcer notre partenariat », a déclaré la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui.

Son bureau et le Département Paix et Sécurité de la Commission de l'UA ont signé le 17 septembre accord, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), afin de renforcer les mesures de protection pour les enfants contre les violences armées.

« Un nombre important d'enfants touchés par les conflits armés vivent sur le continent africain. Grâce à cet accord, mon bureau va travailler encore plus étroitement avec l'Union africaine et l'UNICEF pour répondre à leurs besoins », s'est félicitée Mme Zerrougui.

Le document consacre ainsi la protection des enfants dans toutes les activités de paix et de sécurité menées sous l'égide de l'Union africaine, avec l'appui de l'ONU.

L'accord prévoit également l'élaboration d'un programme de travail commun afin d'aligner les législations nationales sur les normes existantes aux niveaux international et régional, ainsi d'élaborer des lignes directrices sur la protection des enfants.

En outre, des programmes de formation harmonisés en matière de protection de l'enfance seront développés par les pays contributeurs de troupes aux missions de paix de l'UA.

« Nous nous félicitons de cette collaboration afin de s'assurer que la protection des enfants est inscrite au cœur du travail de l'Union africaine », a déclaré le Directeur du Département de la paix et de la sécurité de la Commission de l'UA, El-Ghassim Wane.

« Nous savons que nous ne pouvons pas réussir à bâtir un avenir prospère et plus juste pour le continent si nous ne faisons pas tout ce qui est en notre pouvoir collectif pour les protéger des fléaux de la violence et de la guerre », a ajouté M. Wane.

S'adressant à la 24ème session du Conseil des droits de l'homme, qui a débuté ses travaux la semaine dernière à Genève, Mme Zerrougui a noté que la République démocratique du Congo (RDC) avait signé les plans d'action pour mettre fin au recrutement et à l'utilisation d'enfants, ainsi que la violence sexuelle contre les enfants.

Par ailleurs, le gouvernement de transition de la Somalie a également signé un plan d'action similaire ainsi qu'un autre pour mettre fin aux meurtres et mutilations d'enfants, un engagement sans précédent de la part d'un gouvernement.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Les pays en conflit doivent se mobiliser pour protéger les enfants des belligérances