Cambodge : le tribunal soutenu par l'ONU chargé de poursuivre les auteurs de génocide obtient un prêt pour payer son personnel

Le porte-parole de l’Assistance de l’ONU aux Chambres extraordinaires des tribunaux cambodgiens (CETC), Lars Olsen. Photo: CETC

18 septembre 2013 – L'Organisation des Nations Unies a annoncé mercredi avoir obtenu auprès des principaux bailleurs de fonds un prêt afin de régler les salaires des employés du tribunal chargé de juger les accusés de génocide au Cambodge.

Selon un porte-parole de l'ONU au Cambodge, Lars Olsen, le prêt octroyé à la composante nationale des Chambres extraordinaires des tribunaux cambodgiens (CETC) est strictement remboursable et doit servir a payer les arriérés de salaires du personnel local.

« L'ONU continue de travailler avec les principaux bailleurs de fonds pour financer le paiement des salaires du personnel national pour le reste de l'année 2013 », a expliqué le porte-parole dans un communiqué de presse. « Nous espérons que le personnel national des CETC sera désormais en mesure de reprendre le travail ».

Plus de 100 employés se sont mis en effet en grève début septembre, après la suspension de leurs salaires pendant plus d'un mois.

« L'ONU souligne que la seule solution durable au problème de financement des salaires, c'est que le Gouvernement cambodgien respecte son obligation de les payer », a rappelé M. Olsen.

« Toute nouvelle grève risquerait de retarder les procédures judiciaires en cours et compromettre le fonctionnement de cette juridiction ».

Créées en 2003 en vertu d'un accord entre l'ONU et le Cambodge, les CETC sont chargées de juger les hauts dirigeants responsables de graves violations des droits de l'homme commis sous le régime des Khmers rouges.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Cambodge : les Chambres extraordinaires clôturent l'affaire Ieng Sary à l'issue du décès de l'accusé

En savoir plus


Coup de projecteur