UNESCO : un groupe de travail appelle à améliorer la qualité de l'apprentissage dans le monde

Des étudisants d'une école primaire de République démocratique du Congo (RDC). Photo: Baqnue mondiale/Dominic Chavez

17 septembre 2013 – Alors que le débat portant sur la suite à donner aux objectifs de développement de 2015 se poursuit, un nouveau rapport du Groupe de travail sur les indicateurs de mesure de l'apprentissage vient d'être rendu public, a annoncé mardi l'Organisation des Nations Unies pour la science, l'éducation et la culture (UNESCO). Il présente une feuille de route visant à faire de l'apprentissage une priorité, ainsi qu'à évaluer les résultats des enfants et des jeunes dans le monde de façon à améliorer la qualité de l'éducation pour tous.

Si les taux de scolarisation dans le primaire ont augmenté de manière significative au cours des 15 dernières années, les niveaux d'apprentissage des enfants et jeunes restent faibles dans de nombreux pays. On estime qu'au moins 250 millions d'enfants en âge de fréquenter l'école primaire dans le monde ne savent pas suffisamment lire, écrire et compter pour répondre aux seuils minimum des normes d'apprentissage. Il est toutefois difficile d'apprécier l'étendue du phénomène à l'échelle mondiale, étant donné les capacités limitées de nombreux pays à mesurer le niveau d'apprentissage des élèves.

Pour combler ce déficit de données, 30 organisations ont joint leurs efforts afin de créer le Groupe de travail sur les indicateurs de mesure de l'apprentissage, dont la priorité est de faire en sorte que les discussions en matière d'éducation portent moins sur l'accès à l'enseignement primaire universel que sur l'accès à « plus » d'apprentissage. Fort des contributions de 1.700 personnes dans 118 pays, le groupe de travail a formulé une série de recommandations pour que soient utilisées les évaluations existantes, ainsi que de nouvelles mesures de l'apprentissage afin d'améliorer les chances et les résultats de tous les enfants.

« L'apprentissage est au cœur de toutes les priorités à la veille de l'échéance de 2015, qu'il s'agisse de l'amélioration des conditions de subsistance ou du changement climatique. Aussi est-il crucial d'identifier une série d'indicateurs capables de s'appliquer internationalement afin de suivre les progrès effectués et nous permettre d'améliorer les chances et les résultats des enfants et des jeunes », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova. « Comme l'a souligné le groupe de travail, si les seules données ne suffisent pas à résoudre le problème, l'existence de données fiables en revanche, nous permettra de mieux cibler les politiques et les ressources nécessaires pour tenir nos promesses en matière d'éducation. »

Intitulé « Vers un apprentissage universel : recommandations du groupe de travail sur les indicateurs de mesure de l'apprentissage », le nouveau rapport a été publié par l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU) et le Centre pour une éducation universelle de Brookings Institution. Il fournit un cadre de travail qui identifie sept domaines d'apprentissage que tous les enfants et les jeunes devraient maîtriser où qu'ils vivent.

Il présente également des indicateurs destinés à mesurer l'apprentissage à l'échelle mondiale et les progrès réalisés dans des domaines clés comme l'alphabétisation et le calcul. Le groupe de travail appelle notamment à mettre en place de nouveaux indicateurs comme « la propension d'apprentissage » des petits, les compétences et valeurs à acquérir pour que les jeunes deviennent « des citoyens du monde » ainsi qu'un indicateur « d'apprentissage pour tous », dont l'objectif serait de combiner en une seule donnée la mesure du taux d'accès et d'achèvement d'un cycle scolaire et le niveau de lecture.

Enfin, le groupe de travail appelle tous les acteurs impliqués dans l'éducation et le développement à mettre en place une action coordonnée pour que la lecture et l'obtention de données fiables sur les résultats en matière de lecture deviennent une priorité mondiale.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'alphabétisation, facteur de paix et de développement au 21e siècle, selon l'UNESCO

En savoir plus





Coup de projecteur