Un émissaire de l'ONU exhorte Israéliens et Palestiniens à maintenir l'élan en faveur de la paix

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry. Photo: ONU/Devra Berkowitz

17 septembre 2013 – Les efforts en faveur de la paix ne doivent pas être négligés dans le contexte actuel de crise régionale, a déclaré mardi le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, en exhortant Israéliens et Palestiniens à agir de manière responsable et à éviter toute action susceptible de faire dérailler leurs négociations

« Alors qu'elles se sont engagées dans plusieurs séries de pourparlers, nous encourageons les deux parties à accélérer et intensifier leurs discussions », a plaidé M. Serry devant les membres du Conseil de sécurité, réunis pour écouter son exposé mensuel.

Après avoir longtemps soutenu l'idée d'une solution à deux États, la communauté internationale porte maintenant « la responsabilité de donner à ces efforts une chance », a poursuivi le Coordonnateur. Il a toutefois reconnu que le maintien d'un environnement propice aux négociations incombe avant tout aux parties au conflit, qui doivent s'abstenir de toute action qui risquerait de saper les négociations.

« Et nous les exhortons à agir de manière responsable et avec modération », a-t-il insisté. Simultanément, toute initiative politique significative doit se traduire par des améliorations tangibles des conditions de sécurité et de vie des Israéliens et comme des Palestiniens.

À cet égard , M. Serry s'est félicité d'une récente décision du gouvernement israélien d'émettre 5.000 permis de travail supplémentaires pour les Palestiniens de Cisjordanie, affirmant qu'il attendait avec impatience de nouvelles mesures de coopération économique et d'assouplissement des restrictions d'accès et de circulation des Palestiniens.

Parallèlement, il a regretté la poursuite par Israël des activités de peuplement de la Cisjordanie ainsi qu'à Jérusalem-Est, soulignant leur caractère « contreproductif ». « Les affrontements entre Palestiniens et colons se sont poursuivi, les informations faisant état d'attaques de colons contre les agriculteurs palestiniens étant particulièrement préoccupante », a-t-il déploré.

« Nous ne sous-estimons pas les défis à venir et les efforts colossaux qui sont nécessaires pour que les négociations soient couronnées de succès à temps », a reconnu le Coordonnateur, en rappelant que deux décennies s'étaient écoulées depuis la signature des Accords d'Oslo.

« Et pourtant, 20 ans d'efforts de paix ont également démontré que des solutions équitables, raisonnables et légitimes peuvent être trouvés aux principaux problèmes qui se posent aux parties. Il revient aux négociateurs d'identifier et réduire les fossés et à leurs dirigeants de prendre des décisions dans le meilleur intérêt de leurs peuples. Et la communauté internationale, au premier plan les principaux acteurs régionaux, doit maintenant faire preuve d'unité et de détermination en aidant les parties à aller de l'avant. »

Le Secrétaire général Ban Ki -moon, a observé M. Serry, attend beaucoup des réunions du Quatuor pour le Moyen-Orient – formé de l'Union européenne, de la Fédération de Russie, des Etats-Unis et de l'ONU – et du Comité spécial de liaison, qui s'occupe de l'aide au développement au peuple palestinien. Il souhaité également des débats constructifs au cours du débat général de la nouvelle session de l'Assemblée générale, à laquelle participeront le Premier ministre israélien et le Président de l'Autorité palestinienne.

« Nous espérons sincèrement qu'ils saisiront cette opportunité pour plaider en faveur de la paix », a conclu M. Serry.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Conseil : le processus de paix au Moyen-Orient, crucial pour toute la région, dit Robert Serry

En savoir plus





Coup de projecteur