Jordanie : les bons d'achat alimentaire du PAM, une aubaine pour les réfugiés syriens et l'économie locale

Une réfugiée syrienne suspend son linge devant sa tente dans le camp de Za’atari en Jordanie

17 septembre 2013 – Le Programme alimentaire mondial (PAM) a conclu mardi sa première distribution de bons d'achat auprès de tous les réfugiés vivant dans le camp de Zaatari, qui accueille actuellement plus de 100.000 personnes. Ce programme leur permet d'acheter, pour la première fois, les produits alimentaires de leur choix auprès des magasins sélectionnés dans le camp ; les revenus qui en découlent sont utilisés pour soutenir le développement des communautés jordaniennes situées à proximité.

« Je n'ai pas mangé d'œufs depuis très longtemps », avoue Sawsan, mère de cinq enfants en provenance de Dara'a, en Syrie, qui a fui son pays il y a un peu plus d'un an. « Je peux désormais en acheter, ainsi que du lait et du fromage », se réjouit-elle.

Pendant la phase initiale, les bons d'achat complèteront le panier alimentaire du PAM, qui comprend boulgour, pâtes, riz, légumineuses, sucre et sel. « Nous introduirons progressivement les bons d'achat dans le camp de Zaatari afin de donner aux réfugiés le temps de se familiariser avec cette nouvelle forme d'assistance. Dans les semaines à venir, nous augmenterons progressivement la valeur des bons tout en réduisant les rations de vivres jusqu'à ce que le camp ne dépende plus que des bons », explique Jonathan Campbell, le coordonateur d'urgence du PAM en Jordanie.

Le PAM distribue plus de 2.000 tonnes de vivres par mois dans le camp de Zaatari. L'agence distribue également, en moyenne, un demi-million de morceaux de pain par jour dans le camp.

« Zaatari commence de ressembler de moins en moins à un camp et de plus en plus à une ville. Nous voulons que les réfugiés aient accès aux magasins situés près de chez eux ainsi qu'à une vaste variété de produits », poursuit M. Campbell. « En impliquant les organisations communautaires jordaniennes dans la mise en place et la gestion d'épiceries et en veillant à ce que les produits soient issus de commerçants locaux, ce programme permet également de soutenir villes et villages aux alentours du camp et de dynamiser l'économie locale. »

Des magasins supplémentaires, notamment deux nouveaux supermarchés, seront également ouverts à Zaatari dans les prochaines semaines.

Le système de bons d'achat fonctionne déjà en dehors du camp, bénéficiant aux réfugiés syriens des communautés locales dans les 12 gouvernorats de Jordanie. En août, le PAM est venu en aide à plus de 300.000 réfugiés syriens habitant en Jordanie grâce aux bons d'achat alimentaire, injectant ainsi plus de 11 millions de dollars dans l'économie jordanienne.

Le PAM utilise également les bons d'achat pour soutenir les réfugiés syriens au Liban, en Turquie, en Irak et en Égypte. Depuis le début 2013, les économies locales de ces pays ont généré plus de 153 millions de dollars grâce à ce programme.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Deux millions de réfugiés, quatre millions de déplacés: la Syrie, «grande tragédie de ce siècle», selon le HCR

En savoir plus





Coup de projecteur