Mali: le chef de la MINUSMA lance un appel au calme après un incident à Kidal

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Mali, Bert Koenders, parle avec un agent électoral lors du second tour de l’élection présidentielle malienne, à Kidal, dans le nord du pays. Photo: MINUSMA/Blagoje Grujic

16 septembre 2013 – Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Mali, Bert Koenders, a déploré lundi un incident survenu à Kidal hier, au cours duquel une délégation de haut niveau du gouvernement malien a été prise à partie par des manifestants.

Menée par le Ministre de la réconciliation nationale et du développement des régions du Nord, la délégation était accompagnée de ses homologues de l'administration territoriale, de la sécurité, ainsi que du gouverneur de Kidal.

« M. Koenders rappelle la nécessité de parvenir à un climat apaisé dans la région de Kidal en particulier, et sur le territoire malien dans son ensemble », indique la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) dans un communiqué de presse.

Le Représentant spécial invite toutes les parties et communautés du pays à œuvrer au succès des pourparlers visant à aboutir à l'établissement d'une paix globale et définitive, et ce, conformément à la résolution 2100 (2013) du Conseil de sécurité et à l'Accord préliminaire de Ouagadougou.

L'Accord, signé dans la capitale du Burkina Faso, prévoit un cessez-le-feu immédiat et engage les parties prenantes à engager des pourparlers de paix dans le cadre d'un dialogue inclusif.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Conseil de sécurité salue le bon déroulement de l'élection présidentielle au Mali

En savoir plus





Coup de projecteur