Grands Lacs : le Conseil demande aux parties de respecter leur engagement en faveur de la paix

Le Conseil de sécurité. Photo : ONU

12 septembre 2013 – Le Conseil de sécurité a exprimé jeudi sa préoccupation devant la situation sécuritaire en République démocratique du Congo (RDC), appelant toutes les parties prenantes présente dans la région des Grands Lacs à respecter les engagements qu'ils ont pris pour parvenir à une paix durable.

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil réaffirment leur soutien à la mise en œuvre de l'accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération en RDC et dans la région, et appellent tous ses signataires « à respecter leurs engagements, afin de parvenir à la paix dans l'est de la RDC et dans la région des Grands Lacs ».

Résolus à s'attaquer aux causes profondes de la violence dans l'est congolais, les gouvernements de la RDC et de 10 pays de la région, ainsi que quatre institutions régionales et internationales (11 +4), avaient adopté en février 2013 un Accord-cadre de paix, de sécurité et de coopération pour la RDC et la région des Grands Lacs, dont Mary Robinson est chargée de surveiller la mise en œuvre.

Chargée de superviser sa mise en œuvre, l'Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs, Mary Robinson, avait qualifié l'accord de « cadre de l'espoir ». Dans sa déclaration, le Conseil salue la récente mission conjointe de Mme Robinson et du Représentant spécial du Secrétaire général pour la RDC et Chef de la MONUCO, Martin Kobler, qui se sont rendus à Goma, au Rwanda et en Ouganda, à l'appui de ces efforts.

« Dans ce contexte, les membres du Conseil attendent avec intérêt la prochaine réunion du Mécanisme de contrôle régional qui aura lieu le 23 Septembre à New York », indique la déclaration du Conseil.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Arrivée en RDC, Mary Robinson met l'accent sur le processus politique à la veille d'une tournée régionale

En savoir plus





Coup de projecteur