La MINUSMA prend acte de la formation d'un nouveau gouvernement au Mali

Le Président Ibrahim Boubacar Keita, du Mali, prête serment. Photo: MINUSMA/Fred Fath

6 septembre 2013 – Le nouveau leadership du Mali est en train de former un gouvernement, un processus qui a débuté avec la prestation de serment du nouveau Président, Ibrahim Boubacar Keita, un événement salué par l'opération de maintien de la paix des Nations Unies présente dans ce pays.

M. Keita a prêté serment mercredi et une cérémonie aura lieu le 19 septembre dans la capitale Bamako. La Mission intégrée multidimensionnelle pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a salué la prestation de serment, qu'elle considère comme une étape politique majeure pour ce pays.

Peu de temps après son élection, le Secrétaire général Ban Ki-moon avait félicité M. Keita, ainsi que le peuple du Mali, reconnaissant que le candidat Soumaïla Cissé avait reconnu sa défaite et saluant l'attachement de ce dernier aux principes démocratiques.

Les élections ont été considérées comme une étape importante sur la voie du relèvement pour le Mali après avoir subi coup d'État militaire et vu la reprise des combats entre forces gouvernementales et rebelles touaregs et le nord de son territoire conquis par des islamistes radicaux.

En avril dernier, le Conseil de sécurité avait approuvé le déploiement de la MINUSMA, forte de 12.600 hommes, qui autorise les Casques bleus à user de tous les moyens nécessaires pour mener à bien les tâches de stabilisation relatives à la sécurité, à la protection des civils, du personnel des Nations Unies et des biens culturels et à créer les conditions nécessaires à l'acheminement de l'aide humanitaire.

La tâche principale de la MINUSMA est de soutenir le processus politique au Mali, en étroite coordination avec l'Union africaine (UA) et la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Outre son appui aux forces de sécurité maliennes, la Mission a fourni une assistance technique et logistique pour le second tour de scrutin le 12 août, ainsi que pour le premier tour le 28 juillet.

M. Ban a réitéré l'engagement de l'ONU à l'accompagnement Mali dans son processus de stabilisation et de consolidation de la paix, notamment à travers l'appui aux élections législatives nationales encore à programmés.

Le gouvernement de M. Keita a choisi Oumar Tatam Ly comme Premier ministre, en remplacement de Diango Cissoko, qui était le chef du gouvernement par intérim. Celui-ci est en train d'œuvrer au processus de sélection des ministres.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban réaffirme l'engagement de l'ONU à soutenir le Mali lors d'un entretien avec le Président élu de ce pays

En savoir plus





Coup de projecteur