FAO : les cours mondiaux des produits alimentaires poursuivent leur repli

Des champs de riz à Sichuan, en Chine. ONU/John Isaac

5 septembre 2013 – L'indice FAO des prix alimentaires a reculé en août pour le quatrième mois consécutif, s'établissant à son niveau le plus bas depuis juin 2012, a annoncé jeudi l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

L'indice, qui mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires, avoisinait les 201,8 points en août 2013, près de 4 points (1,9 %) de moins qu'en juillet et 11 points (soit 5,1 pour cent) de moins qu'en août 2012.

Ce fléchissement s'explique essentiellement par la baisse continue des prix internationaux des céréales et des huiles. Les cours des produits laitiers, de la viande et du sucre se sont en revanche légèrement redressés. Ce net repli tient aux anticipations de forte croissance de la production mondiale de céréales cette année et, surtout, à une reprise importante de l'offre de maïs.

Parallèlement à l'indice des prix alimentaires, la FAO a publié ses nouvelles prévisions de la production céréalière mondiale de 2013, qui devrait s'établir à 2.492 millions de tonnes, soit un accroissement de 14 millions de tonnes (0,5%) par rapport à juillet.

Cette progression est due aux chiffres officiels de la récolte de maïs en hausse en Argentine et à l'amélioration des perspectives dans l'Union européenne et en Ukraine.

Avec cette nouvelle estimation, la production céréalière mondiale établirait un nouveau record avec une hausse de 179 millions de tonnes (7,7%) par rapport à l'an passé.

Compte tenu des projections actuelles de la demande globale, l'accroissement des stocks devrait porter le rapport mondial stocks/utilisation à 23,3%, son plus haut niveau depuis 2002/03.

« La situation globale de l'offre et de la demande sur les marchés céréaliers s'est nettement redressée par rapport à la même période de l'an dernier, lorsque la production victime de la sécheresse et les faibles coefficients stocks-utilisation –surtout pour le maïs – avaient suscité de graves inquiétudes », a indiqué David Hallam, le Directeur de la Division du commerce international et des marchés à la FAO. « La production devrait afficher une forte reprise et les marchés mondiaux devraient se stabiliser grâce à la hausse des rapports stocks-utilisation », a-t-il ajouté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

FAO : la production céréalière mondiale de 2013 devrait atteindre un record historique

En savoir plus






Coup de projecteur