Somalie : l'ONU salue un accord entre le gouvernement fédéral et les dirigeants locaux du sud du pays

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Somalie, Nicolas Kay. Photo: AU/UN/IST/Tobin Jones

28 août 2013 – Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Somalie, Nicolas Kay, a salué mercredi la signature, par le gouvernement fédéral de la Somalie et l'administration par intérim de Jubba, d'un accord sur les modalités de la gouvernance dans trois régions du sud du pays.

« C'est une avancée considérable vers le rétablissement de la paix en Somalie, l'édification d'un État fédéral fort et la sécurité régionale et internationale. Cet accord ouvre la voie à un avenir meilleur pour la Somalie », a affirmé M. Kay dans un communiqué de presse.

L'accord a été conclu à Addis-Ababa, en Éthiopie, entre le gouvernement fédéral de Somalie et le chef de l'administration par intérim de Jubba. Il fixe les modalités de l'administration et de la gouvernance des trois régions du Jubba du sud, Jubba central et Geddo.

M. Kay a salué le rôle joué par l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), qui se porte garant de l'accord, et en particulier par le Ministre des affaires étrangères de l'Éthiopie, qui préside actuellement le Conseil des ministres de cette organisation régionale formée de six États de l'Afrique de l'est. « Leurs efforts soutenus ont aidé les parties prenantes à conclure l'accord », s'est félicité M. Kay.

En saluant l'accession de Sheikh Ahmed Mohamed Islaan Madobe à la tête de l'administration intérimaire de Jubba, M. Kay a rappelé que cette fonction porteuse de responsabilités et d'attentes.

« Le peuple de Jubba et de toute la Somalie attendra de la nouvelle administration par intérim qu'elle apporte paix et sécurité et assurent les services publics. Il s'agit d'un accord intérimaire offrant une occasion de gouverner dans l'intérêt général, notamment pour créer les conditions nécessaires au retour des personnes déplacées par les récents combats à Kismaayo et mettre fin à l'exportation illégale de charbon », a affirmé M. Kay.

La Mission d'assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM) continuerait de soutenir le gouvernement fédéral dans le cadre des processus politiques à avenir, a souligné M. Kay, qui a rappelé que la Mission et l'IGAD souhaitent l'organisation d'une conférence de réconciliation pour assurer le suivi de l'accord.

M. Kay a en outre annoncé que la MANUSOM établirait une présence dans la ville portuaire de Kismaayo en vue de soutenir la nouvelle administration dans ses efforts de reconstruction et de réconciliation.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Une mobilisation collective à l'appui de la Somalie essentielle, selon l'ONU

En savoir plus






Coup de projecteur