Afghanistan : la Mission de l'ONU condamne l'assassinat de civils par des talibans

Des Afghanes font la queue à un point de distribution du Programme alimentaire mondiall (PAM) à Herat, en Afghanistan. Photo: ONU/Eric Kanalstein

27 août 2013 – La mission de l'ONU en Afghanistan a condamné aujourd'hui l'enlèvement et le meurtre de six civils dans la province occidentale de Herat.

« Les attaques contre les civils sont interdites en toutes circonstances et peuvent constituer des crimes de guerre », déclare la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) dans un communiqué de presse, qui note que les talibans ont revendiqué ces tueries.

Le droit international humanitaire définit comme civil tout individu qui ne prend pas directement part aux hostilités et n'est pas un combattant.

Parmi les civils exécutés, figuraient cinq employés du Comité international de secours (CIR), une organisation non gouvernementale à vocation humanitaire, ainsi qu'un membre du personnel du Programme de solidarité nationale.

Le CIR est le partenaire local du Programme de solidarité nationale, un plan de développement visant à améliorer les conditions humanitaires et à créer des opportunités économiques pour les Afghans ordinaires des communautés rurales à travers tout le pays, note la MANUA.

La Mission a présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Les civils sont de plus en plus souvent pris pour cibles par des attaques en Afghanistan, alors que leur nombre avait décliné en 2012.

Dans son rapport de semestriel sur la protection des civils, la MANUA souligne que le nombre de civils afghans tués ou blessés au cours des six premiers mois de l'année 2013 a augmenté de 23% par rapport à la même période l'an dernier.

Au cours de cette période, environ 1.319 civils ont été tués et 2.533 autres blessés – soit un total de 3.852 victimes civiles.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan et chef de la MANUA, Ján Kubiš, a attribué la hausse de ces attaques aux engins explosifs improvisés (EEI) et au ciblage délibéré de civils par des éléments antigouvernementaux, exhortant à leur arrestation.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Hausse du nombre de civils afghans tués et blessés en 2013, indique la MANUA

En savoir plus






Coup de projecteur