Le Conseil de sécurité demande la mise en œuvre de l'accord de coopération entre le Soudan et le Soudan du Sud

Le Conseil de sécurité. Photo : ONU

23 août 2013 – Le Conseil de sécurité des Nations Unies a exhorté vendredi le Soudan et le Soudan du Sud à mettre en œuvre immédiatement une série d'accords sur la sécurité et l'économie, et à coopérer avec l'Union africaine (UA) pour améliorer les relations entre les deux pays.

Dans une déclaration présidentielle, les membres du Conseil ont exprimé leur grave préoccupation face aux obstacles à la mise en œuvre des accords conclus le 27 septembre 2012.

Les accords, qui ont été signés dans la capitale éthiopienne, Addis Ababa, sous les auspices du Panel de mise en en œuvre de haut niveau de l'Union africaine, comportent des dispositions sur la sécurité, la frontière commune et les relations économiques visant à permettre aux deux pays de remplir leurs obligations en vertu de la feuille de route pour apaiser les tensions et faciliter la reprise des négociations sur les relations post-sécession.

Issue de sa sécession d'avec le Soudan, le Soudan du Sud est la plus jeune nation du monde et a été proclamé, le 14 juillet 2011 par l'Assemblée générale, 193ème État Membre des Nations Unies. Depuis le mois de mai de la même année, les tensions sont allées grandissantes à la frontière entre les deux pays, dans les états fédérés soudanais du Nil Bleu, du Kordofan méridional et de la région d'Abyei – riche en pétrole et qui bénéficie d'un statut administratif spécial.

Dans sa déclaration, le Conseil a rappelé que la résolution 2046 (2012) interdit aux deux États de soutenir les groupes rebelles, à la suite des récentes accusations des deux côtés de l'appui militaire à des groupes rebelles dans leurs territoires respectifs. Le Conseil se félicite en outre de la mise en place du mécanisme d'enquête ad-hoc, qui se penchera sur ces allégations.

Les 15 membres du Conseil ont également exhorté les deux gouvernements à maintenir le dialogue pour assurer la continuité du transport du pétrole du Soudan du Sud, et a appelé le gouvernement soudanais à suspendre toute action qui pourrait bloquer le transport du pétrole du Soudan du Sud.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Secrétaire général se félicite des efforts des Présidents soudanais et sud-soudanais pour résoudre la question d'Abyei

En savoir plus



Coup de projecteur