Ban réaffirme l'engagement de l'ONU à soutenir le Mali lors d'un entretien avec le Président élu de ce pays

Bureau de vote lors du deuxième tour de l’élection présidentielle au Mali le 11 août 2013. Photo MINUSMA/Marco Dormino

22 août 2013 – Lors de sa première conversation avec le nouveau Président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a réaffirmé mercredi le soutien continu de l'ONU au processus politique dans ce pays.

M. Ban a notamment salué le déroulement pacifique des élections et il a proposé le soutient de l'ONU pour la mise en œuvre de l'Accord préliminaire du 19 juin entre le gouvernement et les groupes armés du Nord.

« Le Secrétaire général a affirmé l'engagement de l'Organisation des Nations Unies à soutenir le gouvernement du Mali dans ses efforts pour résoudre les problèmes de fond de la crise, notamment par le dialogue et la réconciliation », a indiqué le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.

L'élection présidentielle est considérée comme une étape importante pour la reconstruction du Mali. Depuis le début de 2012, le pays a fait face à un coup d'État militaire, la reprise des combats entre les forces gouvernementales et les rebelles touaregs, et l'occupation du nord du pays par des islamistes radicaux.

De son côté, l'Envoyé spécial de M. Ban pour le Sahel, Romano Prodi, a également félicité le président élu Keïta et salué le candidat vaincu, Soumaïla Cissé, en reconnaissant l'importance de l'élection pour la paix et la démocratie dans le pays et la région.

« L'objectif commun est désormais de consolider les institutions démocratiques, de promouvoir la réconciliation nationale et de relancer le développement, la croissance économique et la création d'emplois », a déclaré M. Prodi dans un communiqué de presse.

Il a également réaffirmé le caractère régional des défis et des opportunités dans le Sahel, et a averti que toute la région reste fragile et qu'il est nécessaire de soutenir la consolidation d'une paix durable.

Lors de la présentation en juin de la stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel au Conseil de sécurité, M. Prodi a déclaré que « le succès ou l'échec du Mali auront une incidence sur l'ensemble du Sahel » et que la communauté internationale doit « être aussi généreuse envers le Sahel qu'elle l'a été pour le Mali ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Conseil de sécurité salue le bon déroulement de l'élection présidentielle au Mali

En savoir plus





Coup de projecteur