Au Moyen-Orient, Ban rencontre le roi jordanien et le Président palestinien

Ban Ki-moon avec le roi Abdullah de Jordanie. Photo: ONU

15 août 2013 – Le Secrétaire général des Nations Unies est arrivé jeudi au Moyen-Orient, où il a rencontré le roi de Jordanie dans la ville d'Aqaba et ensuite le Président palestinien, Mahmoud Abbas à Ramallah pour des discussions sur les violences meurtrières en Egypte, la crise en Syrie, et le processus de paix israélo-palestinien.

En Jordanie, M. Ban a exprimé sa gratitude au gouvernement et au peuple de ce pays pour leur générosité en accueillant plus d'un demi-million de réfugiés syriens malgré les difficultés à apporter les services nécessaires pour répondre à leurs besoins.

Les efforts déployés par le secrétaire d'État des États-Unis John Kerry à la reprise des négociations entre Israël et les Palestiniens ont également été abordées lors de leur réunion, ainsi que lors de la rencontre de M. Ban avec le ministre des Affaires étrangères Nasser Judeh.

M. Ban s'est ensuite rendu à Ramallah en Cisjordanie, où il s'est entretenu avec le président palestinien Mahmoud Abbas, le Premier ministre Rami Hamdallah et ministre des Affaires des prisonniers palestiniens, Issa Qaraqe.

Les hommes ont évoqué le début des négociations directes, ainsi que de la situation sur le terrain dans les territoires palestiniens occupés, dont la poursuite de la colonisation israélienne et le besoin de l'Autorité palestinienne d'un soutien supplémentaire de la communauté internationale.

« Un Etat palestinien viable est attendu depuis trop longtemps », a déclaré M. Ban lors d'une conférence de presse avec le Président palestinien. « Il ya un regain d'espoir grâce à l'engagement des gouvernements israélien et palestinien. Cette dynamique doit être maintenue ».

Le Secrétaire général a déclaré qu'il restait « profondément troublé » par la poursuite de la colonisation israélienne en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est. « La colonisation exacerbe la méfiance du peuple palestinien qui doute de la volonté israélienne pour la paix. Elle finira par rendre impossible une solution à deux Etats », a-t-il déclaré aux journalistes.

Tout en se félicitant de la libération de 26 prisonniers palestiniens, M. Ban a exprimé son inquiétude sur le sort des près de 5000 autres qui restent dans les prisons israéliennes. « Ils devraient soit être jugés soit libérés », a-t-il souligné.

M. Ban a également indiqué que la situation humanitaire continue de se détériorer à Gaza, et il a souligné l'importance d'assurer l'accès à cette région, tout en répondant aux préoccupations sécuritaires légitimes d'Israël.

Le Secrétaire général a également participé à un exercice de simulation des Nations Unies, à Gaza par lien vidéo. Il assistera à un exercice similaire vendredi en Israël. Avant de quitter Ramallah, le Secrétaire général a lancé un nouveau cadre pour l'aide au développement des Nations Unies entre l'ONU et l'Autorité palestinienne. Il s'est également recueilli sur la tombe de Yasser Arafat.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Israël doit cesser de s'en prendre au défenseur des droits des Palestiniens Issa Amro, demandent des experts de l'ONU

En savoir plus





Coup de projecteur