La Syrie accepte les modalités de coopération avec l'équipe de l'ONU chargée d'enquêter sur l'utilisation présumée d'armes chimiques

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Photo: ONU/Evan Schneider

15 août 2013 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a annoncé mercredi soir que le gouvernement syrien a officiellement accepté les modalités essentielles de coopération pour assurer le bon déroulement de la mission de l'équipe des Nations Unies chargée d'enquêter sur l'utilisation présumée d'armes chimiques dans ce pays.

« Le départ de l'équipe est maintenant imminent », a déclaré le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse. « Comme convenu avec le Gouvernement syrien, l'équipe restera dans le pays pour mener ses activités, dont des visites de terrain, pour une période de 14 jours, prolongeable par consentement mutuel ».

La mission d'enquête a été lancée par M. Ban au début de cette année suite à une demande officielle du gouvernement syrien. L'équipe, dirigée par le scientifique suédois Åke Sellström, a complété les préparations logistiques pour la mission à la fin de la semaine dernière.

« Le Secrétaire général exprime sa gratitude au Gouvernement syrien pour sa coopération », a déclaré son porte-parole. « Notre objectif reste d'effectuer une enquête entièrement indépendante et impartiale ».

Il a ajouté que M. Ban estime qu'un mécanisme efficace pour enquêter sur les allégations de l'utilisation d'armes chimiques peut servir comme un important moyen de dissuasion contre leur emploi.

« Le soutien considérable de la communauté internationale à cette enquête montre clairement que l'utilisation d'armes chimiques est un crime atroce en toutes circonstances ».

La date exacte du départ de la mission n'a pas encore été annoncée.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Prête au déploiement, l'équipe chargée d'enquêter sur l'emploi d'armes chimiques attend le feu vert de la Syrie

En savoir plus





Coup de projecteur