Ban appelle au renforcement du partenariat entre l'ONU et le Pakistan

Le Secrétaire général reçoit un drapeau pakistanais lors des célébrations de la fête d’indépendance de ce pays à Islamabad. Photo: ONU

14 août 2013 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a salué mercredi le partenariat entre l'ONU et le Pakistan sur un large éventail de questions, et a exprimé son espoir que le pays peut poursuivre la dynamique positive suite à la récente réalisation de la première passation démocratique du pouvoir entre deux gouvernements civils.

« Je me réjouis de cette étape et je crois que c'est un moment approprié pour approfondir les liens déjà forts entre le Pakistan et les Nations Unies », a déclaré M. Ban lors d'une conférence de presse à Islamabad avec le nouveau Premier ministre, Nawaz Sharif.

« Je compte sur le leadership du Premier ministre à construire sur cette réalisation pour consolider la démocratie participative au Pakistan », a-t-il ajouté.

La mission de deux jours du Secrétaire général au Pakistan, qui est sa troisième dans ce pays d'Asie du sud, coïncide avec la célébration de la Journée de l'Indépendance 67e du pays.

Lors de leur réunion, M. Ban et le Premier ministre ont abordé plusieurs sujets, dont le rôle du Pakistan à l'ONU et ses contributions aux opérations de maintien de la paix, les efforts pour réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) pour réduire la pauvreté, les questions humanitaires, et la nécessité d'effectuer des investissements pour réduire les risques de catastrophe.

« Nous avons eu un très bon échange de vues sur la façon dont les Nations Unies et le Pakistan peuvent travailler ensemble pour renforcer notre partenariat face aux nombreux défis régionaux et mondiaux », a déclaré M. Ban devant les journalistes.

« Le Pakistan est un partenaire important et un acteur clé dans le monde », a-t-il ajouté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban salue le rôle de premier plan du Pakistan dans les opérations de maintien de la paix

En savoir plus





Coup de projecteur