L'ONU s'engage à promouvoir les services de santé reproductive de huit pays africains

Selon des responsables de santé en RDC, de nombreuses femmes arrivant d'Angola ont été victimes d'abus sexuels.

5 août 2013 – 5 Août 2013 – Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) vient d'annoncer vendredi à Johannesburg, qu'il soutiendra les programmes de huit pays africains – République Democratique du Congo (RDC), Ethiopie, Mozambique, Niger, Nigeria, Sierra Leone, Soudan du Sud, et Tanzanie - au cours des trois prochaines années, pour y promouvoir l'accès aux services de santé reproductive pour des millions d'adolescentes.

“Nous travaillons spécifiquement à assurer que les adolescentes du continent âgées de 15 à 19 ans – 45 millions en Afrique sub-saharienne – aient accès à une bonne éducation, puissent décider si ou quand elles se marient et ont des enfants, soient protégées du VIH, restent à l'abri des violences, et aient des opportunités équitables de travailler et de contribuer au développement économique de leurs pays” a déclaré le Chef du FNUAP, M. Babatunde Osotimehin.

Cette annonce a été faite vendredi lors de la Conférence internationale sur la santé maternelle, néonatale et infantile en Afrique, tenue à Johannesburg, en Afrique du Sud. Le FNUAP appuiera ainsi les capacités de ces huit pays à mettre en place dans les trois prochaines années un ensemble de services de santé sexuelle et reproductive destinés à des adolescentes et jeunes femmes marginalisées, qui demeurent les principales victimes de services de santé reproductive insuffisants, de la violence et de l'exploitation.

Aucun résultat
Aucun résultat