La production de coca baisse pour la seconde année consécutive en Bolivie, selon un rapport de l'ONU

5 août 2013 – 5 Août 2013 – La production de coca a continué de baisser en Bolivie pour la deuxième année consécutive, selon un rapport présenté aujourd'hui conjointement par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et le gouvernement bolivien.

En 2012, la Bolivie a réduit de 7% les surfaces consacrées à la culture de la coca, qui passent ainsi de 27 200 hectares en 2011 à 25 300 hectares environ. Entre 2010 et 2011, celles-ci sont avaient déjà baissé de 31 000 à 27 200 hectares.

Au cours d'une conférence de presse, M. Antonino De Leo, Représentant de l'ONUDC en Bolivie - dont le bureau produit des rapports annuels sur la production de coca depuis 2003 - a salué la confirmation d'une tendance positive. Il a encouragé les autorités nationales et locales de continuer à réduire les surplus de culture de coca et à les remplacer par des moyens de subsistance alternatifs en développant des programmes de lutte contre les stupéfiants. M. De Leo a indiqué que l'ONUDC continuera d'offrir son appui aux efforts de l'État plurinational de Bolivie dans ce sens.

Selon un communiqué de presse publié par le Siège de l'ONUDC à Vienne (Autriche), des images satellite et des études de terrain ont enregistré des déclins dans les trois principales régions productrices. Yungas de La Paz, une région responsable de deux tiers de la production de coca bolivienne, a connu une baisse de 7% de la surface cultivée qui atteint désormais 16 900 hectares.

L'ONUDC attribut le déclin de la production de coca à une combinaison d'efforts du Gouvernement pour éliminer cette culture, de dialogue avec les cultivateurs et d'incitations sociales. En 2012, le Gouvernement a éradiqué 11 000 hectares de coca illégale, contre 10 500 hectares en 2011. L'ONUDC note que le prix des feuilles de coca a baissé de 5%, pour atteindre 7,4 dollars par kilogramme sur les deux marchés autorisés dans le pays par le gouvernement. En conséquence la valeur totale de la vente de feuilles de coca est passée de 353 millions en 2011 à 332 millions de dollars en 2012, ce qui représente une baisse de 1,2 % du produit national brut (PNB) du pays et 13% de la valeur du PNB du secteur de l'agriculture en 2012.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'Organe de contrôle des stupéfiants demande à l'Uruguay de revoir son projet de loi sur le cannabis

En savoir plus





Coup de projecteur