Le HCR alarmé par la détention de réfugiés syriens en Egypte

Des enfants syriens et égyptiens jouent au football dans un quartier déshérité du Caire. Photo HCR/S. Baldwin.

26 juillet 2013 –

Le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) a dit vendredi sa vive préoccupation devant le nombre grandissant de réfugiés syriens, y compris des mineurs, détenus en Egypte, alors que le sentiment anti-syrien dans le pays prend chaque jour de l'importance.

« Ce nouveau climat s'est instauré suite à des allégations selon lesquelles quelques Syriens auraient participé aux violentes manifestations de juillet en Egypte », a expliqué Melissa Fleming, porte-parole du HCR.

« De nombreuses remarques à caractère xénophobe, ainsi que des attaques verbales contre les Syriens, nous ont été rapportées, y compris des déclarations répréhensibles relayées par certains médias », a-t-elle affirmé.

Au début du conflit en Syrie en mars 2011, les Syriens ont bénéficié d'une grande hospitalité en Egypte, les autorités du pays ayant délivré des visas sans limitation de durée et des permis de séjour.

« Un nombre grandissant de Syriens, qui n'ont pas renouvelé leurs permis de séjour, ont désormais peur d'être arrêtés dans la rue », a poursuivi Mme Fleming.

Le Gouvernement égyptien estime à entre 250.000 et 300.000 le nombre de Syriens résidant actuellement en Egypte, 80.000 d'entre eux étant enregistrés jusqu'à présent auprès du HCR.

« Le HCR appelle le Gouvernement égyptien à prendre, à titre de précaution et à la lumière des événements récents dans le pays, les mesures permettant de garantir le droit d'asile et la protection des réfugiés », a conclu Mme Fleming.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le HCR exhorte les pays de l'Union européenne à faire davantage pour les demandeurs d'asile syriens

En savoir plus





Coup de projecteur