Journée de l'hépatite : redoublons d'efforts contre cette épidémie silencieuse, dit l'OMS

Dépistage de l’hépatite au Togo. Photo: IRIN/Isidore Akollor

24 juillet 2013 – Seul un tiers des pays du monde a élaboré des stratégies nationales pour lutter contre l'hépatite virale, a indiqué mercredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), tout en exhortant les gouvernements à intensifier les mesures pour lutter contre cette «épidémie silencieuse», en particulier les cinq types d'hépatite qui, au fil du temps, peuvent aboutir à des maladies chroniques et débilitantes.

« Le fait que de nombreuses hépatites B et C soient silencieuses, ne provoquant aucun symptôme jusqu'à ce que le foie soit gravement endommagé, souligne la nécessité urgente d'un accès universel aux vaccins, au dépistage, au diagnostic et au traitement antiviral», a déclaré le Sous-Directeur général pour la sécurité de la santé et de l'environnement, Keiji Fukuda, quelques jours avant la Journée mondiale de l'hépatite marquée le 28 juillet.

Les virus A, B, C, D et E de l'hépatite peuvent provoquer des infections et inflammations aiguës et chroniques du foie, susceptibles d'entraîner une cirrhose ou un cancer hépatique.

Ils représentent un risque majeur pour la santé dans le monde, explique l'OMS, avec près de 240 millions de personnes porteuses de l'infection chronique par l'hépatite B et près de 150 millions de personnes porteuses de l'infection chronique par l'hépatite C.

Les virus A et E de l'hépatite se transmettent par les aliments et l'eau, tandis que les virus B, C et D se transmettent par les fluides corporels infectés, dont le sang, par contact sexuel, de la mère à l'enfant pendant l'accouchement ou par un équipement médical contaminé.

Chaque année le 28 juillet, l'OMS et ses partenaires marquent la Journée mondiale contre l'hépatite pour sensibiliser au problème de l'hépatite virale et aux maladies qu'elle provoque et pour mieux les comprendre.

En 2013, le thème général est le suivant: «C'est ça l'hépatite. Comprenez-la. Combattez-la». Cette campagne souligne le fait que la menace sanitaire que représente l'hépatite continue d'être largement ignorée dans le monde.

La date du 28 juillet a été retenue pour la Journée mondiale contre l'hépatite en honneur à la date de naissance du professeur Baruch Samuel Blumberg, Prix Nobel et découvreur du virus de l'hépatite B.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Soudan du Sud : le HCR prévient d'une hausse des cas mortels d'hépatite E parmi les réfugiés

Aucun résultat
Aucun résultat