L'ONUSIDA condamne l'assassinat du militant camerounais Eric Lembembe

Le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé. Photo: ONUSIDA/Jean-Marc Ferré

18 juillet 2013 – Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a condamné jeudi l'assassinat du Directeur exécutif de la Fondation camerounaise pour la lutte contre le sida (CAMFAIDS), Eric Ohene Lembembe, un ardent défenseur des droits des personnes lesbiennes, gay, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTI).

L'ONUSIDA demande au Gouvernement camerounais de mener au plus vite une enquête pour faire toute la lumière sur le décès de M. Lembembe.

« L'ONUSIDA est gravement préoccupé par les nombreux rapports faisant état de violence et de menaces de mort à l'encontre des personnes LGBTI au Cameroun », a indiqué l'agence onusienne dans un communiqué de presse.

L'ONUSIDA demande instamment au Gouvernement d'envoyer un message clair soulignant que la violence, les actes homophobes et discriminatoires ne seront pas tolérés.

« Il est inacceptable que dans nombre de pays les gens soient victimes de violence ou de menaces de violence du fait de leur orientation sexuelle ou de leur statut VIH présumé. Le respect des droits humains est essentiel pour faire en sorte que tous les individus aient accès aux services de lutte contre le VIH », a affirmé l'ONUSIDA.

M. Lembembe était un partenaire important de la riposte au sida. L'ONUSIDA et l'équipe conjointe des Nations Unies sur le sida au Cameroun collaboraient étroitement avec M. Lembembe et la CAMFAIDS sur les questions de droits de l'homme et afin d'assurer l'accès aux services de prévention du VIH pour les populations clés.

L'ONUSIDA exprime ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches d'Eric Lembembe.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie : l'ONU demande la fin des discriminations

En savoir plus


Coup de projecteur