Ban condamne une attaque qui a coûté la vie à sept Casques bleus au Darfour

Des Casques bleus de la MINUAD en patrouille dans le Nord-Darfour. Photo MINUAD/Albert Gonzalez Farran

13 juillet 2013 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exprimé samedi son indignation face à l'attaque qui a tué sept Casques bleus de l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) et blessé 17 autres.

Le porte-parole de M. Ban a déclaré dans un communiqué de presse que le Secrétaire général était « scandalisé d'apprendre de l'attaque meurtrière contre les Casques bleus », en ajoutant qu'il attend du gouvernement du Soudan de faire en sorte que les auteurs de ce crime soient traduits en justice au plus vite.

Selon un communiqué de la MINUAD, l'une de ses patrouilles a été prise dans une embuscade et a essuyé des tirs d'un grand groupe non identifié à environ 25 kilomètres à l'ouest du site de l'équipe de la mission à Abeche Khor.

Après un échange de feu prolongé, la patrouille a été extraite par des renforts arrivés des bases de Manawashi et de Khor Abeche de la MINUAD. Sept Casques bleus tanzaniens ont été tués et 17 militaires et policiers, dont deux conseillers de police féminins, ont été blessés.

M. Ban a exprimé ses plus sincères condoléances aux familles des Casques bleus tombés au combat, ainsi qu'au gouvernement de la Tanzanie et à tous les membres du personnel de la MINUAD.

Le Représentant spécial conjoint de la MINUAD, Mohamed Ibn Chambas, a également condamné « dans les termes les plus fermes les responsables de cette attaque odieuse contre nos soldats de la paix », et a ajouté que « les auteurs doivent être conscients qu'ils seront poursuivis pour ce crime et cette violation flagrante du droit international humanitaire ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Joseph Mutaboba, du Rwanda, est nommé à la direction de l'Opération hybride au Darfour

En savoir plus





Coup de projecteur