Soudan du Sud : devant le regain de tension à Jonglei, l'ONU appelle à la retenue

Des personnes qui fuient la ville Pibor dans l’état du jonglei au Soudan du Sud. Photo: MINUSS

12 juillet 2013 – La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a exprimé vendredi sa vive préoccupation devant les informations faisant état de nouveaux affrontements dans l'état de Jonglei et de la mobilisation de jeunes gens armés dans la ville de Pibor.

« La MINUSS appelle les dirigeants de toutes les communautés de Jonglei, les jeunes, ainsi que les autorités nationales à faire preuve de retenue et à relancer d'urgence les efforts de réconciliation", a déclaré le porte-parole de l'ONU, Martin Nesirky, lors d'une conférence de presse au siège de l'organisation à New York.

La Mission tente actuellement de vérifier ces informations et d'évaluer les mouvements de population, en effectuant notamment des vols de reconnaissance. Ces efforts sont cependant entravés par le manque de moyens aériens, a expliqué le porte-parole, « ce qui limite considérablement la capacité de la Mission à détecter des actes de violence commis dans les zones rurales inaccessibles ».

« En conséquence, la Mission n'est pas en mesure de confirmer immédiatement les détails relatifs au nombre et aux lieux de mobilisation des jeunes personnes armées, ainsi que ceux ayant trait aux affrontements », a déclaré M. Nesirky.

Le Soudan du Sud, qui a fêté le deuxième anniversaire de son indépendance plus tôt dans la semaine, est le théâtre de violences communautaires sporadiques et connaît avec le Soudan un différend frontalier. À Jonglei, les combats entre forces gouvernementales et groupes armés ont entraîné le déplacement de milliers de civils depuis le mois de janvier.

M. Nesirky a indiqué que la MINUSS était en train de renforcer sa présence militaire dans les villes de Gumuruk et de Pibor et d'élaborer des plans d'urgence pour protéger les civils en cas d'attaques.

« La MINUSS est en contact permanent avec le Gouvernement du Soudan du Sud, l'Armée de libération du peuple du Soudan et les représentants des autorités locales de Jonglei. La Mission appelle à prendre des mesures urgentes pour empêcher l'escalade de la violence », a conclu M. Nesirky.


News Tracker: autres dépêches sur la question

HCR: des combats dans l'Etat de Jonglei au Soudan du Sud déplacent des milliers de personnes

En savoir plus





Coup de projecteur