L'interdiction de la publicité pour le tabac est un moyen efficace de lutter contre le tabagisme, selon l'OMS

Photo: OMS/T. O’Leary

10 juillet 2013 – Selon un rapport publié mercredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur l'épidémie mondiale de tabagisme, le nombre de mesures visant à restreindre la consommation de tabac a plus que doublé au cours des cinq dernières années, pour atteindre 2,3 milliards de personnes dans le monde.

Le nombre de pays qui ont interdit la publicité des produits de du tabac et promotion et du parrainage a également fortement augmenté, principalement dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

« Nous savons que seules sont efficaces les interdictions complètes de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage », a expliqué le Directeur du Département de l'OMS pour la Prévention des maladies non transmissibles et la santé mentale, Douglas Bettcher, dans un communiqué de presse.

Le rapport montre que trois milliards de personnes sont désormais ciblés par des campagnes nationales antitabac. Des millions de non-fumeurs sont, de ce fait, moins susceptibles de commencer à fumer.

Il relève note toutefois que, pour atteindre la cible mondiale convenue, à savoir une réduction de 30% de la consommation de tabac d'ici à 2025, davantage de pays doivent mettre en œuvre des programmes complets de lutte antitabac.

L'interdiction de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage est l'un des moyens les plus efficaces pour réduire le tabagisme. À ce jour, 24 pays abritant 694 millions d'habitants ont instauré des interdictions complètes et 100 autres y sont presque parvenus.

Néanmoins, on compte aujourd'hui 67 pays qui soit n'interdisent aucune de ces activités, soit ont mis en place une interdiction ne couvrant ni la publicité à la radio et à la télévision nationales, ni celle sur les supports imprimés.

« Si nous n'unissons pas nos efforts pour interdire la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage, les adolescents et les jeunes adultes continueront de tomber dans l'engrenage du tabagisme sous l'influence d'une industrie toujours plus agressive », a affirmé le Directeur général de l'OMS, Margaret Chan.

« Il relève de la responsabilité de chaque pays de protéger sa population des maladies, des handicaps et des décès liés à la consommation de tabac », a-t-elle ajouté.

Le tabac est la principale cause mondiale de mortalité évitable et tue chaque année six millions de personnes. Il provoque le cancer, des maladies cardio-vasculaires, le diabète et des affections respiratoires chroniques.

Si la tendance actuelle se poursuit, le nombre de décès imputables à la consommation de tabac devrait atteindre huit millions par an d'ici 2030. Malgré les conséquences graves du tabagisme, les fabricants de tabac dépensent chaque année des milliards de dollars en publicité, promotion et parrainage.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU demande une interdiction de la publicité en faveur du tabac

En savoir plus




Coup de projecteur