Myanmar : l'ONU appelle l'armée à redoubler d'efforts pour démobiliser les enfants qui y sont enrôlés

Anciens enfants soldats au Myanmar. Photo: Naresh Newar/IRIN

8 juillet 2013 – Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a salué lundi la libération de 42 enfants enrôlés dans les rangs des forces armées du Myanmar, en appelant à accélérer la démobilisation de l'ensemble des enfants dans l'armée.

Les enfants ont été remis à leurs familles dimanche lors d'une cérémonie en présence de hauts responsables du Gouvernement ainsi que des représentants de l'UNICEF et du bureau du Coordonnateur résident des Nations Unies au Myanmar.

Selon un plan d'action signé avec l'ONU l'année dernière, le Gouvernement du Myanmar a accepté de localiser tous les enfants recrutés par l'armée en vue d'assurer leur libération inconditionnelle et s'est engagé à les démobiliser et à faciliter leur retour rapide dans leurs familles et à les réintégrer dans leurs communautés.

« Nous attendons maintenant que l'armée accélère la libération de tous les enfants », a déclaré le Coordonnateur résident de l'ONU au Myanmar, Ashok Nigam, qui s'est dit très heureux pour les 42 enfants et leurs familles.

Le plan d'action contient également des dispositions permettant aux équipes de surveillance de l'ONU d'accéder aux installations militaires et de fournir des formations au personnel militaire sur la façon de mieux protéger, respecter et promouvoir les droits des enfants du Myanmar.

« Toutes les parties prenantes reconnaissent qu'il en va de l'avenir du Myanmar. Aucun enfant ne doit être séparé de sa famille, de ses amis, de son école ou de sa communauté », a déclaré M. Nigam.

« Rien ne justifie le recrutement d'enfants dans les forces armées, qui ne constituent pas un cadre adéquat pour un enfant. Nous continuerons à travailler avec le Gouvernement du Myanmar et l'armée pour étendre l'accès des équipes de surveillance des Nations Unies », a-t-il ajouté.

Dans son récent rapport au Conseil de sécurité sur les enfants dans le conflit armé au Myanmar, le Secrétaire général, Ban Ki-moon, a salué la réduction du nombre de nouvelles recrues d'enfants dans l'armée du Myanmar.

« Grâce à la démobilisation d'aujourd'hui et en s'abstenant de recruter de nouveaux enfants, le gouvernement du Myanmar et ses forces armées continuent à manifester leur volonté de mettre fin à cette triste pratique », a déclaré le Représentant de l'UNICEF au Myanmar, Bertrand Bainvel.

« Le plan d'action représente une occasion unique pour qu'il n'y ait plus d'enfants dans l'armée du Myanmar et que cette dernière soit retirée de l'annexe du rapport du Secrétaire général énumèrant les parties au conflit qui recrutent et utilisent des enfants », a ajouté M. Bainvel.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La lutte contre les discriminations, pierre angulaire des réformes au Myanmar, dit Navi Pillay

En savoir plus





Coup de projecteur