L'OMC et la Commission économique de l'ONU pour l'Afrique renforcent leur action en faveur du continent

Le Secrétaire exécutif de la CEA, Carlos Lopes. Photo: ONU

8 juillet 2013 – La Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) et l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ont signé lundi un mémorandum d'accord pour accroître l'assistance technique liée au commerce (ATLC) et le renforcement des capacités en faveur des pays africains.

Pour Pascal Lamy, Directeur général de l'OMC, "le renforcement des capacités commerciales est pour l'Afrique une étape essentielle sur la voie d'une participation plus effective à l'économie mondiale. La CEA occupe une place privilégiée pour agir en partenariat avec l'OMC afin d'assurer une Aide pour le commerce plus efficace en faveur de l'Afrique".

Pour le Secrétaire exécutif de la CEA, Carlos Lopes, l'évolution des besoins des pays africains en matière d'assistance technique liée au commerce et de renforcement des capacités exige des efforts concertés. "Par ce mémorandum d'accord, la CEA et l'OMC réaffirment leur engagement à aider les pays africains à accroître leur participation au système commercial multilatéral et aux négociations du Programme de Doha pour le développement ", explique M. Lopes.

Les deux parties ont souligné qu'il était important de tirer parti de leur avantage comparatif pour mettre en œuvre l'accord conjoint. L'accent mis par la CEA sur l'évaluation de l'intégration régionale en Afrique jouera un rôle clé pour ce qui est de faciliter, grâce à une recherche et une analyse bien établies, le renforcement de la participation des pays africains au système commercial multilatéral.

Les deux parties sont convenues de diriger conjointement, en partageant les dépenses, un programme d'assistance technique liée au commerce (ATLC) à l'intention d'un certain nombre de participants originaires de pays africains.

Elles sont convenues en outre de déterminer conjointement l'assistance technique à fournir aux communautés économiques régionales, en consultation avec celles de ces communautés qui sont concernées et en tenant compte des besoins prioritaires des pays des différentes régions d'Afrique, du Programme de Doha pour le développement et des résultats attendus de ce programme.

En ce qui concerne le programme de travail mondial relatif à l'Aide pour le commerce, les deux institutions sont convenues de mettre conjointement l'accent sur le contrôle et l'évaluation de l'incidence de l'Aide pour le commerce en Afrique.

Le 4 juillet, le Gouvernement coréen et la CEA ont par ailleurs signé un Protocole d'accord visant à élever leur partenariat de longue date à un niveau supérieur. Selon ce protocole, le partenariat renouvelé vise à contribuer à la transformation structurelle et la croissance inclusive en Afrique à travers la création d'un modèle de réussite Corée-Afrique.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La Commission économique pour l'Afrique organise une réunion sur les migrations et le développement

En savoir plus