Ban souligne la responsabilité des dirigeants égyptiens pour promouvoir un dialogue pacifique

Des manifestants au Caire, Egypte.

6 juillet 2013 – Dans une déclaration communiquée hier par son porte-parole, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, indique suivre avec une préoccupation croissante les derniers développements de la crise en cours en Égypte.

"Si ceux qui avaient été arrêtés ont été libérés, d'autres sont toujours en détention. Des informations font état d'échecs dans l'application de la loi et de restrictions aux libertés d'expression et de la presse", indique M. Ban.

Le patron de l'ONU fait aussi part de sa profonde inquiétude concernant les violents affrontements qui ont eu lieu entre manifestants et les informations faisant état de personnes qui auraient été tuées ou blessées par les forces de sécurité ainsi que celles relatives à la violence sexuelle.

Le Secrétaire général appelle les Forces de sécurité égyptiennes à protéger les manifestants et à prévenir les affrontements violents. Il appelle aussi le peuple égyptien à exercer son droit de manifester exclusivement par des moyens pacifiques.

Ban Ki-moon se dit en outre fermement convaincu que tous les Égyptiens doivent travailler ensemble en vue d'un retour pacifique au contrôle civil, à l'ordre constitutionnel et à la gouvernance démocratique. Les leaders politiques de l'Égypte ont la responsabilité d'illustrer, par leurs mots et leurs gestes, leur engagement en faveur d'un dialogue pacifique et démocratique incluant toutes les parties prenantes égyptiennes, y compris les femmes.

La marche à suivre doit être déterminée par le peuple égyptien lui-même et d'une manière qui respecte la pleine diversité des points de vue politiques du pays, rappelle M. Ban, qui note que pour qu'un tel processus réussisse, il ne saurait y avoir de place pour la vengeance ou l'exclusion d'un parti ou d'une communauté importante.

Enfin, le Secrétaire général demeure confiant dans la capacité du peuple égyptien de relever, avec succès, les défis auxquels l'Égypte est confrontée en ce moment. Il s'engage à renforcer le fort partenariat toujours en vigueur avec l'Égypte pour appuyer une transition pacifique vers une gouvernance représentative et démocratique.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Pillay exhorte les Egyptiens à protéger les droits de l'homme en cette période de troubles

En savoir plus





Coup de projecteur




Aucun résultat
Aucun résultat