Le HCR salue un accord qui permettra plus de visites familiales pour les familles sahraouies séparées

Un vol organisé par le HCR en avril 2012 entre Laayoune au Sahara occidental et Tindouf en Algérie pour permettre aux familles des réfugiés de se réunir Photo: UNHCR

3 juillet 2013 – Une réunion à Genève entre le Maroc, le Front Polisario, l'Algérie, la Mauritanie et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a permis mercredi la conclusion d'un accord pour étendre le programme des visites familiales entre les réfugiés du Sahara occidental qui vivent dans des camps près de Tindouf en Algérie et leurs familles du Territoire du Sahara occidental.

Les visites sont l'élément clé du programme du HCR pour les mesures de rétablissement de la confiance qui est mené depuis 2004 et vise à réunir des familles sahraouies séparées depuis 37 ans. C'est l'une des situations de réfugiés les plus anciennes au monde. Un autre volet essentiel du programme concerne la série de séminaires visant à entretenir un climat de confiance pour compléter les efforts des Nations Unies dans la recherche d'une solution politique.

Les participants ont souligné que l'option du retour volontaire des réfugiés vers leurs lieux d'origine sera essentielle pour une solution politique future convenue avec les parties sous l'égide des Nations Unies.

« C'est une étape encourageante alors que nous travaillons conjointement pour trouver une solution à la situation des réfugiés du Sahara occidental afin qu'un jour, les réfugiés puissent rentrer chez eux dans l'honneur et la dignité », a indiqué le Chef de Cabinet du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Athar Sultan-Khan, dans un communiqué de presse.

« Ces familles sont séparées depuis trop longtemps et le programme des visites familiales leur permet de se rencontrer, souvent pour la première fois depuis 37 ans. Il est impossible de passer outre les forts sentiments de joie et d'espoir qu'apportent ces réunions familiales », a-t-il déclaré.

Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon a également envoyé un message de soutien pour les participants à la réunion, afin d'encourager les parties à trouver des façons d'étendre le programme des mesures de rétablissement de la confiance.

Les discussions ont duré deux jours, avec la conclusion d'un accord sur un nouveau planning de visites pour 2014 et des séminaires additionnels – le prochain se tiendra en octobre cette année au Portugal. Près de 20.000 personnes ont pris part à des visites familiales depuis le début du programme.

Les familles sahraouies sont séparées depuis près de quatre décennies en l'absence d'une solution politique qui pourrait faire cesser leurs souffrances. Les réfugiés sahraouis ont commencé à arriver en Algérie en 1976 après le retrait de l'Espagne depuis le Sahara occidental et le déclenchement des affrontements liés à son contrôle.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Conseil de sécurité proroge le mandat de la MINURSO jusqu'au 30 avril 2014

Aucun résultat
Aucun résultat