L'ONUCI condamne l'attaque contre le convoi du directeur de l'Autorité pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration

Désarmement volontaire à Abobo, en Côte d'Ivoire. Photo ONUCI/Macline Hien

1 juillet 2013 – L'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a énergiquement condamné lundi l'attaque violente, survenue plus tôt dans la journée, entre la ville de Ferkessédougou (Nord) et de Kong (Nord Ouest), contre le convoi de l'Autorité pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration (ADDR) ou se trouvait notamment son directeur, Fidèle Sarassoro.

Dans un communiqué, la Mission déplore la disparition d'un gendarme de l'escorte et présente sa sympathie à la famille. Elle formule en outre ses vœux de prompt rétablissement aux blessés.

L'ONUCI appelle les autorités ivoiriennes compétentes à prendre les mesures nécessaires pour identifier les auteurs de cette attaque et les traduire devant la justice conformément à la loi.

Persuadée que les progrès en matière de DDR sont indispensables au retour à un calme durable et à la restauration de l'autorité de l'Etat, l'ONUCI demande à toutes les parties de s'abstenir de toute action qui pourrait entraver la bonne marche du processus du DDR.

Enfin, l'ONUCI indique qu'elle se tient aux côtés du gouvernement ivoirien dans sa quête de consolidation de la paix.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Côte d'Ivoire : à la veille des élections régionales et municipales, le Représentant de l'ONU appelle au bon déroulement du scrutin

Coup de projecteur