PAM: le Pakistan a besoin d'une assistance alimentaire urgente

Une famille affectée par les inondations en 2011 dans la province du Sindh, au Pakistan. Photo UNICEF/ Warrick Page

24 juin 2013 – La Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM), Ertharin Cousin, a exhorté lundi la communauté internationale à redoubler d'efforts pour répondre aux besoins nutritionnels des personnes affectées par les catastrophes naturelles, la pauvreté et les déplacements forcés au Pakistan.

« Le Pakistan est un pays doté d'un grand potentiel, mais les efforts de développement sont entravés par la lutte des personnes les plus vulnérables pour trouver de la nourriture et par l'impact à long-terme de la malnutrition », a expliqué Mme Cousin à la fin de sa mission de deux jours au Pakistan.

Près de la moitié de la population est en effet menacée par l'insécurité alimentaire, ce qui représente une aggravation du problème puisque ce chiffre était d'un tiers il y a dix ans. 15% des enfants souffrent également de malnutrition aiguë, alors que 40% d'entre eux ont des retards de croissance.

Rappelant qu'une nutrition suffisante et adéquate était une condition sine qua non du développement, Mme Cousin a affirmé que le PAM était déterminé à travailler avec le Gouvernement pakistanais pour éradiquer la malnutrition chronique et l'insécurité alimentaire.

Le PAM a en outre annoncé son appui à l'élaboration d'une politique nationale pour fortifier la farine de blé avec des micronutriments clés et renforcer les capacités du pays en matière de gestion des catastrophes.

Le Gouvernement du Pakistan avait fourni 75.000 tonnes de blé au PAM plus tôt dans l'année pour soutenir les opérations de l'agence onusienne dans le pays. Le PAM a néanmoins besoin de 9 millions de dollars d'ici octobre pour transporter et distribuer ce blé, ce qui porte à 40 millions de dollars les fonds nécessaires pour mettre en œuvre l'ensemble des ses programmes au Pakistan en 2013.

Lors de sa mission, Mme Cousin s'est rendue dans les villes de Mingora et de Kalam au nord du pays, qui accueillent des projets du PAM, ainsi que dans un centre de lutte contre la malnutrition dans la vallée du Swat.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le nombre de réfugiés en 2012 est le plus élevé depuis 18 ans, selon le HCR

En savoir plus





Coup de projecteur