Insécurité alimentaire en Palestine: l'ONU tire la sonnette d'alarme

La Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), Ertharin Cousin, avec des bédouins palestiniens. Photo: PAM

21 juin 2013 –

Deux agences des Nations Unies ont exprimé vendredi leurs profondes préoccupations devant la détérioration de la sécurité alimentaire en Cisjordanie et à Gaza, où, désormais, une famille palestinienne sur trois éprouve des difficultés à se nourrir.

La Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), Ertharin Cousin, et le Commissaire général de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA), Filippo Grandi, se sont rendus dans un village bédouin, situé entre Jéricho et Jérusalem, lieu d'une distribution conjointe de denrées alimentaires par les deux agences onusiennes.

« Le prix élevé des aliments et les salaires bas plongent 1,6 millions de Palestiniens dans l'incertitude concernant leur prochain repas », a déclaré Mme Cousin, qui a souligné que la sécurité alimentaire était un élément essentiel pour une paix durable dans l'ensemble de la région.

Selon l'ONU, 1,6 million de personnes, soit 34% des foyers palestiniens, sont en insécurité alimentaire en 2012, ce qui représente une dramatique augmentation de 27% par rapport à 2011. Les facteurs d'un tel chiffre sont à rechercher dans le taux de chômage élevé, une croissance économique en berne, les difficultés financières de l'Autorité palestinienne, la poursuite de l'occupation israélienne en Cisjordanie et le blocus de la bande de Gaza.

Aux alentours de Jéricho, Mme Cousin a rencontré des commerçants qui acceptent des bons électroniques du PAM pour l'achat de nourriture, dont de l'huile d'olive, du sel et d'autres denrées, majoritairement produites en Palestine.

Le PAM a injecté plus de 100 millions de dollars dans l'économie palestinienne, par le biais de tels bons et d'achats locaux, afin d'appuyer les commerces palestiniens et de générer des emplois.

La Directrice exécutive du PAM s'est également félicitée de l'accord signé dans le village de Khan al Ahmar avec l'UNRWA sur le renforcement de leur coopération en Palestine et dans la région. « En plus de notre coopération dans le domaine de la sécurité alimentaire, nous pouvons partager notre expertise en ce qui concerne la logistique et les modalités de gestion de l'aide en Palestine, mais aussi dans la région entière, afin de relever le défi que constitue la crise en Syrie », a pour sa part déclaré M. Grandi.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : l'ONU préoccupée par le sort des réfugiés de Palestine, 7 camps sur 12 étant des « zones de guerre »

En savoir plus





Coup de projecteur