UNESCO : nouvelles inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial, dont le Mont Etna et les Forts de colline du Rajasthan

Le siège de l’UNESCO à Paris. Photo UNESCO/M. Ravassard

21 juin 2013 – Le Comité du patrimoine mondial a inscrit cinq sites naturels du Tadjikistan, d'Italie, du Mexique, de la Chine et de la Namibie, ainsi que deux sites culturels, situés en Inde et à la frontière entre la Pologne et l'Ukraine, sur la Liste du patrimoine mondial, a annoncé vendredi l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

Le premier site naturel est le Parc national tadjik (montagnes du Pamir) situé à l'est du Tadjikistan, au cœur du « nœud du Pamir », le carrefour des plus hautes chaînes montagneuses de l'Eurasie. Sujet à de fréquents tremblements de terre, le Parc est très peu affecté par l'agriculture et les établissements humains et offre une occasion unique d'étudier les phénomènes de tectonique des plaques et de subduction continentale. Il s'agit du premier site naturel tadjik inscrit sur la Liste du patrimoine mondial.

Le Mont Etna, en Italie, autre site naturel à faire son entrée sur la Liste, est la plus haute montagne se trouvant sur une île méditerranéenne mais aussi le stratovolcan le plus actif du monde. Cette activité volcanique remonte à plus de 500 000 ans et elle est décrite depuis au moins 2 700 ans. L'activité éruptive quasi continue de l'Etna, destination privilégiée pour la recherche et l'éducation, continue d'influencer la vulcanologie, la géophysique et d'autres disciplines des sciences de la terre.

Autre inscription, El Pinacate et le Grand désert de l'Altar au Mexique est un site naturel de 714 566 hectares, dont la caractéristique la plus frappante du point de vue visuel est la concentration de dix maars (cratères volcaniques d'explosion), énormes, profonds et presque parfaitement circulaires. Ils seraient nés d'une association d'éruptions et d'effondrements et contribuent à la beauté tragique de ce site présentant des caractéristiques d'un grand intérêt scientifique.

Le Tianshan au Xinjiang, en Chine est, quant à lui, un site qui appartient à la chaîne de montagnes du Tianshan en Asie centrale, l'une des sept plus grandes chaînes de montagnes du monde. Le Tianshan au Xinjiang propose des caractéristiques uniques de géographie physique et des panoramas de grande beauté, notamment des montagnes spectaculaires couronnées de neige, des pics coiffés de glaciers, des forêts et des prairies intactes, des cours d'eau et des lacs clairs, des canyons à fond rouge.

Enfin, le site de l'Erg du Namib en Namibie est le seul désert côtier où l'on trouve de vastes champs de dunes de sable sous l'influence du brouillard. L'Erg est composé de deux systèmes dunaires, un système ancien semi-consolidé sur lequel se superpose un système plus jeune et plus actif. L'endroit est exceptionnel car les dunes sont constituées de matériaux venus de loin, transportés depuis l'intérieur de l'Afrique australe par les cours d'eau, les courants océaniques et le vent. Il s'agit du premier site naturel namibien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial.

Le même jour, le Comité du patrimoine mondial a également décidé d'inscrire sur la Liste du patrimoine mondial deux nouveaux sites culturels, l'un en Inde et l'autre à la frontière entre la Pologne et l'Ukraine.

Les Forts de colline du Rajasthan, en Inde, comprend six forts majestueux à Chittorgarh, Kumbhalgarh, Sawai Madhopur, Jhalawar, Jaipur et Jaisalmer. L'architecture éclectique des fortifications, dont certaines font jusqu'à vingt kilomètres de circonférence, témoigne du pouvoir des Etats princiers rajput qui se sont épanouis entre le 8e et le 19e siècle.

Tserkvas en bois de la région des Carpates en Pologne et en Ukraine est situé aux confins orientaux de l'Europe centrale, dans les montagnes des Carpates de Pologne et d'Ukraine. Ce bien transnational se compose d'une sélection de 16 tserkvas, des églises construites en rondins de bois disposés horizontalement entre le 16e et le 19e siècle par des communautés de confessions orthodoxe orientale et grecque-catholique.

Le Comité du patrimoine mondial poursuit son examen des candidatures à l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial. La 37e session, qui se tient actuellement à Phnom Penh, au Cambodge, se terminera le 27 juin à Angkor.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Les sites du patrimoine mondial de Syrie inscrits sur la liste du patrimoine en péril de l'UNESCO

En savoir plus





Coup de projecteur