Affaire Kenyatta : le procès débutera le 12 novembre 2013, annonce la CPI

Le siège de la Cour pénale internationale à La Haye. Photo: Vincent van Zeijst

20 juin 2013 – La Chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a fixé la nouvelle date du procès à l'encontre de Uhuru Muigai Kenyatta, actuel Président du Kenya, au 12 novembre 2013, a annoncé jeudi la CPI dans un communiqué. Le procès devait initialement avoir lieu le 9 juillet.

Le 26 avril 2013, la Chambre de première instance avait en effet conclu que la Défense devait bénéficier d'un délai supplémentaire pour se préparer en raison des retards pris par le Procureur dans la communication des preuves.

Après avoir reçu les observations de la Défense et les réponses de l'Accusation et du représentant légal des victimes, les juges ont donc décidé de reporter l'ouverture du procès de M. Kenyatta.

La nouvelle date a été fixée en tenant compte du besoin pour la Défense d'avoir suffisamment de temps pour préparer son affaire, ainsi que de considérations de planification et de logistique, explique la CPI.

M. Kenyatta, élu en avril 2013 à la Présidence du Kenya, est accusé en tant que coauteur indirect de cinq chefs de crimes contre l'humanité (meurtre, déportation ou transfert forcé de population, viol, persécution, et autres actes inhumains) qui auraient été commis pendant les violences post-électorales au Kenya en 2007-2008.

La CPI avait décidé en 2012 de poursuivre des membres de chacun des camps qui s'étaient affrontés lors ces violences, qui faisaient suite à la réélection contestée du président Mwai Kibaki fin 2007. Ces violences, les plus graves de l'histoire du Kenya indépendant, avaient fait plus de 1 000 morts et plus de 600 000 déplacés.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Procureur de la CPI renonce à poursuivre un responsable kenyan dans le cadre des violences postélectorales de 2007

En savoir plus





Coup de projecteur