L'ONU réaffirme son soutien aux efforts de l'Union africaine dans la lutte contre la LRA

Une femme et son fils qui ont fui les attaques de la LRA. Photo: HCR/M.Hofer

17 juin 2013 – Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour l'Afrique centrale, Abou Moussa, a réitéré lundi la ferme détermination des Nations Unies de continuer à apporter leur appui aux efforts de l'Union africaine (UA) dans le cadre de la lutte contre l'Armée de résistance du Seigneur (LRA).

S'exprimant lors d'une réunion du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union africaine, à Addis-Abeba en Éthiopie, M. Moussa, qui est également chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), a rappelé que la lutte contre la LRA faisait partie des priorités de l'ONU

M. Moussa a notamment salué la bonne collaboration dont font preuve l'ONU et l'UA dans la recherche des solutions pour mettre définitivement fin aux activités de la LRA. La mission conjointe effectuée avec l'Envoyé spécial de l'UA pour la LRA, du 6 au 13 juin en République Centrafricaine, en Ouganda et au Soudan du Sud, en est un exemple récent.

« Cette mission a permis d'obtenir les garanties des autorités compétentes quant à leur engagement dans la lutte contre la LRA », explique le Chef de l'UNOCA, dans un communiqué de presse, lançant un appel à la communauté internationale pour le renforcement de l'assistance humanitaire aux victimes de la LRA et pour le développement des régions affectées.

Le Représentant spécial a également rappelé les défis dans la lutte contre la LRA, et en particulier la nécessité de travailler en synergie afin d'obtenir des informations sur les capacités actuelles d'opération de la LRA, ses soutiens militaires et ses sources de financement.

Cette exigence est de plus en plus urgente, compte tenu des récents développements sur le terrain, notamment en République Centrafricaine où, des éléments de la LRA auraient attaqué deux villages dans la région de Bria la semaine dernière, faisant 16 morts, selon les informations de l'UNOCA.

L'UNOCA a exprimé sa préoccupation face à cette situation, condamné ces attaques brutales et demandé aux éléments de la LRA de cesser immédiatement leurs activités. Le Chef de la LRA, Joseph Kony, et deux de ses principaux commandants sont recherchés par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre et crimes contre humanité. Selon le dernier rapport du Secrétaire général, la LRA a tué plus de 100 000 personnes ces 25 dernières années.

Le 29 mai 2013, le Conseil de sécurité avait, dans une déclaration présidentielle, accueilli avec satisfaction le plan de mise en œuvre de la Stratégie régionale des Nations Unies visant à contrer la menace que représente la LRA en Afrique centrale.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Conseil de sécurité satisfait du plan de mise en œuvre de la stratégie contre l'Armée de résistance du Seigneur

En savoir plus



Coup de projecteur