Monténégro : un expert de l'ONU demande plus de protection des médias et un meilleur professionnalisme des journalistes

Le Rapporteur spécial Frank La Rue. Photo ONU/Jean-Marc Ferrré

17 juin 2013 – Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la promotion et la protection du droit à la liberté d'opinion et d'expression, Frank La Rue, a appelé lundi à lutter contre l'impunité suite à des cas de violence perpétrée contre des journalistes au Monténégro.

« L'insécurité règnera tant que les cas de violence contre des journalistes et les médias ne seront pas traités et résolus. L'impunité est inacceptable », affirme M. La Rue dans un communiqué de presse publié au terme de la mission de cinq jours qu'il a effectuée au Monténégro.

S'il a reconnu que des mesures avaient été prises suite à plusieurs incidents violents récents, M. La Rue a rappelé la nécessité que tous les cas fassent l'objet d'une enquête et soient élucidés.

« Le Monténégro devrait mettre en place un mécanisme spécial permettant de coordonner les efforts pour protéger les journalistes et conduire des enquêtes rapides dans les cas d'infractions. Un tel mécanisme doit inclure non seulement des représentant de la police et de la justice, mais également des représentants des médias et des organisations de défense des droits de l'homme », indique M. La Rue.

Le Rapporteur spécial rappelle en outre que les médias jouent un rôle crucial dans la consolidation de la démocratie. « Des médias indépendants, capables de mener des enquêtes et de dénoncer les abus comme la corruption, sont indispensables pour le débat public », explique-t-il.

« Si l'État doit assurer l'indépendance complète des médias, les médias doivent, pour leur part, suivre certaines règles de qualité et de professionnalisme. Les médias monténégrins peuvent, et doivent, faire montre de davantage de déontologie», souligne M. la Rue, tout en les invitant à pratiquer des formes d'« auto-régulation ».

«J'ai été surpris de voir la polarisation extrême de ce débat. Je déplore que les efforts pour établir un mécanisme unique d'autorégulation aient donné peu de résultat jusqu'à présent. La transparence, la volonté de se soumettre à une auto-évaluation, l'acceptation des critiques sont des composantes essentielles de médias professionnels arrivés à maturité», conclut M. La Rue.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Des experts de l'ONU exhortent l'Iran à cesser de persécuter des journalistes indépendants

Aucun résultat
Aucun résultat