La FAO prévoit des marchés de produits alimentaires de base plus équilibrés en 2013-2014

Un agriculteur arrose des champs à Lubumbachi, en République démocratique du Congo (RDC). Photo: FAO/Olivier Asselin

13 juin 2013 – La FAO prévoit des marchés de produits alimentaires de base plus équilibrés en 2013-2014

Selon le rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) sur les perspectives de l'alimentation publié jeudi, les marchés de produits de base, en particulier céréaliers, devraient être plus équilibrés en 2013-2014.

D'après cette publication semestrielle sur les marchés alimentaires mondiaux, les importations mondiales de denrées alimentaires s'élèveraient en 2013 à 1,09 milliard de dollars, un niveau équivalent à celui de l'an dernier, mais 13% en-deçà du record de 2011. Les coûts en hausse des produits halieutiques et animaux devraient compenser un recul des dépenses relatives à la plupart des autres produits de base, surtout le sucre.

Au vu des perspectives de récoltes abondantes, les pays les moins avancés (PMA), les pays à faible revenu et à déficit vivrier et les pays d'Afrique sub-saharienne devraient limiter leurs importations.

Selon les prévisions de la FAO, la production céréalière mondiale atteindrait en 2013 un nouveau record, de 2.460 millions de tonnes. En conséquence, les prix des céréales pourraient diminuer, et les marchés s'apaiser.

Les dernières indications pointent vers un rapport entre l'offre et à la demande mondiales de céréales plus confortable en 2013-2014, après une situation relativement tendue et des prix élevés en 2012-2013. Les perspectives de production sont encourageantes et cela permettra probablement de réapprovisionner les stocks mondiaux, ce qui pourrait contribuer à l'apaisement des marchés et entraîner un certain relâchement des prix.

Le record annoncé de la production céréalière représenterait une progression de 6,5% par rapport au niveau, en recul, de l'an dernier. Ce record s'appuierait sur une production mondiale de blé en hausse et un net rebond de la production de maïs aux États-Unis. La production rizicole devrait également progresser en 2013.

La consommation mondiale de céréales devrait atteindre 2.402 millions de tonnes en 2013-2014, soit 3% de plus qu'en 2012-2013. L'essentiel de cet accroissement serait dû à la consommation accrue de maïs à des fins alimentaires et industrielles aux États-Unis.

La consommation totale de céréales secondaires à des fins alimentaires devrait aussi s'accentuer, plus dans les pays en développement que dans les pays développés, et ce pour la seconde année consécutive.

Les perspectives actuelles montrent que d'ici la fin de 2014, les stocks mondiaux de céréales pourraient se reconstituer et progresser de 11%, ou 569 millions tonnes, pour retrouver leur plus haut niveau en douze ans.

Les échanges mondiaux de céréales devraient représenter 306 millions de tonnes en 2013-2014, un niveau similaire à celui de 2012-2013. Selon les prévisions, une réduction des échanges de blé compenserait un rebond des échanges de maïs, tandis que les échanges de riz en 2014 resteraient stables.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La FAO s'attend à un ralentissement de la croissance de la production agricole mondiale

En savoir plus





Coup de projecteur