UNICEF : un engagement sans faille est crucial pour gagner la bataille contre la malnutrition

Centre de nutrition dans la région de Tahoua au Niger. Photo: IRIN/Catherine-Lune Grayson

6 juin 2013 – « Si la bataille contre la malnutrition est en passe d'être gagnée, les progrès sont encore trop lents pour encore trop d'enfants », a déclaré Werner Schultink, le chef de la section Nutrition du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Alors que 165 millions d'enfants souffrent de malnutrition dans le monde, M. Schultink a appelé hier à faire preuve d'un engagement sans faille en faveur des millions de mères et d'enfants qui sont toujours victimes de malnutrition.

Cet appel de l'UNICEF intervient alors que le Royaume-Uni et le Brésil organisent jeudi à Londres un sommet pour lutter contre la malnutrition et arrêter une cible de diminution par 20 millions du nombre d'enfants chétifs qui vivent dans les 20 pays les plus touchés par ce fléau.

La revue scientifique médicale britannique « Lancet » a par ailleurs publié une étude qui montre que la malnutrition est responsable de la mort de 3,1 millions d'enfants chaque année et de 45 pour cent des décès d'enfants de moins de cinq ans. Ce chiffre est supérieur aux dernières estimations de la revue en 2008.

Pour sa part, l'UNICEF, dans un rapport sur le sujet, souligne l'importance cruciale d'une bonne alimentation pendant la grossesse, ainsi que lors des deux premières années de la vie de l'enfant. « C'est pourquoi le combat contre la malnutrition, qui ne peut être que mondial, revêt une importance capitale », a affirmé M. Schultink.

Selon l'UNICEF, 80 pour cent des enfants chétifs en raison d'une sous-alimentation vivraient dans 14 pays seulement. La promotion d'une alimentation exclusive au sein maternel, l'amélioration de la nutrition maternelle pendant et après la grossesse, la micro-nutrition sont quelques unes des pistes explorées par le rapport, qui se base sur l'étude de 11 pays.

Enfin, en 2010, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a lancé en 2010 l'initiative « Chaque femme, chaque enfant » visant à sauver la vie de 16 millions de femmes et d'enfants d'ici 2015, par le biais notamment d'une mobilisation des organisations internationales, des gouvernements, du secteur privé, de la société civile.

A ce jour, l'initiative « Chaque femme, chaque enfant » a réuni 260 partenaires et abouti à des promesses de dons de plusieurs dizaines de milliards de dollars. Dix milliards de dollars ont d'ores et déjà été engagés pour améliorer la santé maternelle et infantile.


News Tracker: autres dépêches sur la question

FAO : il est urgent de renforcer la lutte contre la malnutrition dans le monde

En savoir plus





Coup de projecteur