Ban préoccupé par une loi restreignant la liberté de la presse au Burundi

Des écoliers devant leur nouvelle école au Burundi.

5 juin 2013 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exprimé mercredi sa déception suite à la promulgation au Burundi d'une nouvelle loi relative aux médias qui risque de mettre en péril la liberté de la presse dans ce pays.

« M. Ban souligne que le droit à la liberté d'expression et le pluralisme des médias sont des éléments essentiels dans une démocratie digne de ce nom », a indiqué le porte-parole du Secrétaire général dans un communiqué de presse.

Le Secrétaire général exhorte, selon son porte-parole, le gouvernement du Burundi à mettre sa législation en conformité avec la tradition démocratique du pays et les normes internationales des droits de l'homme.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Secrétaire général salue l'engagement des acteurs politiques burundais en faveur du dialogue

En savoir plus





Coup de projecteur