L'ONUDC et le Japon signent un accord pour renforcer la lutte contre le trafic de stupéfiants et la traite des personnes

Le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Yuri Fedotov. Photo: Service d'information des Nations Unies à Vienne.

3 juin 2013 – L'Office des Nations Unies pour la drogue et le crime (ONUDC) et le gouvernement du Japon ont conclu un accord lundi pour renforcer la coopération régionale afin de lutter contre le commerce illicite de drogues et la traite des êtres humains, ainsi que contre le terrorisme et la cybercriminalité en Afrique et en Asie du Sud-Est.

Le plan d'action conjoint de l'ONUDC et du gouvernement japonais a été signé lors de la cinquième Conférence internationale de Tokyo sur le développement africain (TICAD V) qui s'est achevé aujourd'hui à Yokohama au Japon.

« L'ONUDC et le gouvernement du Japon mènent depuis longtemps une coopération fructueuse dans les domaines de la lutte contre le commerce illégal de stupéfiants, de la lutte contre le terrorisme et du renforcement des mesures de prévention du crime et de la justice pénale. Je salue ce nouveau plan d'action, qui servira à renforcer nos efforts communs », a déclaré le Directeur exécutif de l'ONUDC, Yuri Fedotov, lors de la signature.

« Nous savons que l'insécurité et les conflits alimentent le crime et les stupéfiants qui les nourrissent en retour. La lutte contre ces menaces contribue à l'établissement de la paix et à la promotion de la sécurité dans le monde », a-t-il ajouté.

Profitant de sa présence au Japon, M. Fedotov a rencontré le Premier ministre nippon Shinzo Abe pour discuter du soutien de ce pays à l'ONUDC.


News Tracker: autres dépêches sur la question

ONUDC : la stabilité de l'Afrique de l'Ouest mise en danger par les réseaux criminels transnationaux

En savoir plus





Coup de projecteur