L'épidémie de polio dans un camp de réfugiés au Kenya en voie d'être contenue selon l'ONU

Le camp de Dadaab, au Kenya, le plus grand camp de réfugiés au monde.Photo: IOM/UNHCR/Brendan Bannon

31 mai 2013 – Les agences de l'ONU et leurs partenaires mènent à l'heure actuelle une campagne de vaccination intensive afin de contenir l'épidémie de polio qui s'est déclarée dans le plus grand camp de réfugiés au monde, le complexe de Daabab, situé au nord-est du Kenya.

288.000 enfants environ, de 0 à 15 ans, sont concernés par cette campagne, selon un communiqué de presse publié vendredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Depuis le premier cas déclaré le 17 mai, quatre autres cas de polio, confirmés en laboratoire, ont été détectés. La polio est une maladie extrêmement contagieuse, causée par un virus qui attaque le système nerveux et peut conduire à une paralysie totale en quelques heures.

La première phase de vaccination doit s'achever aujourd'hui, alors que la prochaine commencera dans une semaine et concernera toute la population du camp de Daabab, soit 424.000 personnes. La campagne comprend quatre phases au total.

De leur côté, les autorités sanitaires du Kenya, en étroite collaboration avec l'OMS, conduisent également une campagne de vaccination parmi la population d'accueil dans la province nord-orientale.

Cette épidémie de polio survient après qu'une épidémie similaire s'est déclarée en Somalie, avec la détection d'un cas dans la capitale, Mogadiscio. Le Gouvernement somalien a exprimé son inquiétude devant la situation qui prévaut au centre sud de la Somalie, où les efforts de vaccination ont dû être interrompus en raison de la situation sécuritaire.

Trois pays seulement connaissent actuellement des épidémies de polio, le Nigéria, l'Afghanistan et le Pakistan.


News Tracker: autres dépêches sur la question

HCR : le camp de réfugiés de Dadaab, le plus vaste au monde, a 20 ans

En savoir plus





Coup de projecteur