Syrie : Ban demande aux parties d'éviter la contagion du conflit en s'accordant sur une solution politique

Une livraison de denrées alimentaires du PAM à Alep en Syrie. Photo: OCHA/Gemma Connell

27 mai 2013 – Ban Ki-moon a exprimé dimanche son extrême préoccupation devant l'intensité des combats en Syrie et les risques accrus de contagion au Liban et demande à toutes les parties de s'accorder sur une solution politique au conflit. « Le Secrétaire général est très inquiet par la participation du Hezbollah au conflit en Syrie, alors que le Liban a connu des tensions croissantes la semaine dernière », a indiqué son porte-parole.

« Tous les acteurs régionaux doivent agir de manière responsable, s'abstenir de toute rhétorique incendiaire afin d'apaiser les tensions », affirme M. Ban. Selon les médias, deux tirs de roquettes ont touché dimanche une zone de Beyrouth sous contrôle du Hezbollah, et ce, un jour après que son chef a annoncé son soutien au Président syrien Bashar al-Assad.

« Une stricte adhésion à la Déclaration de Baabda permettra de préserver la sécurité et la stabilité du Liban », poursuit le Secrétaire général, avant d'exhorter tous les responsables libanais à renouveler leur engagement en sa faveur. La Déclaration de Baabda de juin 2012, et qui tient son nom du palais présidentiel où elle a été adoptée, demande la préservation de la neutralité du Liban.

Le patron de l'ONU rappelle en outre qu'il s'est toujours opposé à l'acheminement d'armes et de combattants en Syrie, quelle qu'en soit la partie à l'intérieur du pays qui en bénéficie, et a demandé de manière répétée le respect de la souveraineté et de l'intégrité de tous les pays de la région.

Enfin, alors qu'une conférence internationale sur la Syrie doit bientôt se tenir, M. Ban demande à tous les pays, organisations et groupes de cesser leur soutien à la violence en cours et, bien au contraire, d'user de leur influence pour parvenir à une solution politique qui mette un terme à la tragédie syrienne.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le HCR appelle à laisser passer, en toute sécurité, les personnes qui veulent fuir la Syrie

Coup de projecteur